Une vidéo prétendant montrer des dauphins nager à l’intérieur d’un port du Sud de la France est devenue virale car elle serait une illustration parfaite de "la nature qui reprend ses droits" à la faveur du confinement. Mais le port ne se trouve pas en France et la scène n’est en fait pas si exceptionnelle.

Un aileron de dauphin qui surgit hors de l’eau à quelques mètres du quai, parmi les bateaux de plaisances : vues plusieurs centaines de milliers de fois sur Facebook depuis le 17 avril, ce sont des images rares pour un port du Var, dans le sud de la France. Mais quel port ?

Les versions divergent selon les publications : Saint-Laurent-du-Var ? Hyères ? Même le maire de Sanremo dans le nord-ouest de l’Italie a cru avoir reçu la visite des cétacés, avant de se corriger.


La vidéo n’a pas été prise en France, mais en Turquie

Une recherche avec l’outil InVid (voir ici comment faire) permet de retrouver des versions plus anciennes de la vidéo, notamment celles publiées par des médias turcs le 16 avril. Ceux-ci indiquent que la scène a en fait eu lieu à Istanbul, dans la marina d’Ataköy, sur la rive occidentale du Bosphore.

On peut confirmer cette localisation en comparant des photos prises dans ce même port et partagées sur les réseaux sociaux. On retrouve certains éléments caractéristiques visibles dans la vidéo des dauphins.

Voir cette publication sur Instagram

⚓️

Une publication partagée par Bilge (@bilgeakguul) le


comparaison
Le taquet d’amarrage, le bateau à coque grise et au fond, la digue visibles sur cette photo correspondent à ce qu’on voit dans la vidéo.

"Les dauphins ne sont pas de retour, ils sont juste plus visibles !"

Par ailleurs, la plupart des légendes qui accompagnent cette vidéo prétendent que si des dauphins viennent jusqu’à l’intérieur des ports, c’est parce que "la nature reprend ses droits" depuis que le confinement imposé en raison de la pandémie de Covid-19 a considérablement ralenti l’activité humaine. Mais leur présence à cet endroit et à ce moment de l’année ne surprend pas Arda Tonay, professeur à la faculté de sciences aquatiques de l’Université d’Istanbul et vice-président de la Turkish Marine Research Foundation (TUDAV) :
 
Ça n’a rien d'inhabituel ! Trois espèces de cétacés vivent dans le Bosphore : des marsouins, des dauphins communs et des grands dauphins, ceux qu’on voit dans cette vidéo.

C’est en ce moment la saison à laquelle ils sont le plus visibles. Même lorsque les bateaux circulent, les grands dauphins ont l’habitude de venir dans cette marina le matin et la nuit, quand il n’y a pas grand monde. Comme le trafic s’est considérablement réduit, ils peuvent en ce moment venir durant la journée.

Mais il est faux de dire que, grâce à la pandémie, les dauphins viennent dans le Bosphore ou s’approchent plus. Ils ont toujours été là, c’est simplement plus facile des les voir ces jours-ci et en journée !

Des dauphins vus depuis la rive orientale du Bosphore, vidéo partagée le 11 avril.

Les intox prétendant montrer "le retour de la vie sauvage" se sont multipliées depuis le début de la pandémie de Covid-19, comme l’a montré National Geographic qui souligne d’ailleurs que ce genre de désinformation qui, au premier abord semble véhiculer un message positif, peut à la fois engendrer un sentiment de déception et "marginaliser les efforts de conservation nécessaires" en surestimant la vitesse de rétablissement de la nature.
 
Article écrit par Pierre Hamdi (@PierreHamdi)