TUNISIE

Hélicoptères et robots : contre le coronavirus, la Tunisie emploie les grands moyens

Des hélicoptères de l'armée et un robot de fabrication locale pour faire respecter le confinement total. Captures d'écran de vidéos partagées sur Facebook.
Des hélicoptères de l'armée et un robot de fabrication locale pour faire respecter le confinement total. Captures d'écran de vidéos partagées sur Facebook.
Publicité

Face à la pandémie de Covid-19, la Tunisie a instauré des mesures de confinement total depuis le 22 mars. Et quand certains habitants essaient d’y contrevenir, les autorités n’hésitent pas à déployer des hélicoptères de l’armée et même… des robots. Sur les réseaux sociaux, plusieurs vidéos témoignent de ces interventions parfois insolites.

La dernière image en date a été publiée sur Facebook le 14 avril. Elle montre un hélicoptère de l’armée tunisienne interrompre un match de foot organisé par des jeunes d’un quartier de Gafsa, dans le sud-ouest de la Tunisie. Cette vidéo très courte de sept secondes a déjà été vue plus de 17 000 fois.

Ce n’est pas la première fois que l’armée tunisienne doit déployer ses véhicules aériens afin de faire respecter le confinement total. Le 10 avril, une vidéo similaire, intitulée "Un hélico de l’armée interrompt une partie de foot", a été massivement relayée sur Facebook.

On y voit un hélicoptère se dirigeant vers un terrain en terre battue sur lequel plusieurs jeunes jouent au football. Rapidement, ils s’arrêtent et regardent l’hélicoptère, intrigués. L’avion de l’armée s’abaisse ensuite progressivement jusqu’à créer une tornade de poussière, obligeant tous les joueurs à évacuer leur terrain de fortune.

Selon plusieurs pages Facebook et après une vérification sur Google Maps, la vidéo a été tournée au niveau du terrain de sport du lycée Mohamed Brahmi du quartier Mourouj 6, dans la banlieue sud de Tunis.

Une troisième vidéo, partagée sur les réseaux sociaux le 12 avril, illustre également l’intervention d’un hélicoptère de l’armée. Cette fois-ci, selon le média Yassmine.net, la scène se déroule à Ben Guerden (sud). La rédaction des Observateurs n’a pas pu vérifier de façon indépendante le contexte et l’endroit exact de cette dernière vidéo.

Les internautes qui partagent ces images crient à l’irresponsabilité des Tunisiens qui, malgré l’instauration du confinement total depuis le 22 mars en raison de la propagation du coronavirus dans le pays, continuent à vaquer à leurs occupations et parfois à leurs loisirs.

Pour faire respecter les mesures de confinement, le ministère de l’Intérieur tunisien n’hésite pas à déployer des moyens technologiques. Le 25 mars, le ministère a diffusé sur Facebook une vidéo de sa dernière prouesse : une voiture télécommandée équipée d’une caméra, d’un micro et d’un haut-parleur qui circule dans les rues de la capitale.

Dans cette vidéo, on entend la voix d'un agent, émanant du robot. Grâce à cet outil piloté à distance, la police interpelle des passants dans la rue pour leur demander leurs justificatifs de sortie. Les images ont été vues plus de 400 000 fois et ont été partagées par plusieurs internautes arabophones.

Le 31 mars, les autorités ont prolongé le confinement jusqu'au 20 avril. Le ministre de la Santé s’attend tout de même à une seconde prolongation car "l’évolution du virus est contrôlée grâce, entre autres, au confinement". Le 15 avril, la Tunisie comptait 747 cas positifs de Covid-19 et 34 décès liés à la maladie.