L’Italie est devenue, à la mi-mars, le pays plus frappé par la pandémie du Coronavirus après la Chine. Avec plus de 124 000 cas confirmés au compteur et plus de 15 300 décès au dimanche 5 mars.

Dans ce contexte, des publications sur les réseaux sociaux prétendent ces derniers jours, photos à l’appui, que les Italiens jetteraient des billets par les fenêtres “pour montrer que l’argent ne sert à rien face au Coronavirus”.



Des publications similaires en anglais ou en hindi relaient également ces images avec la même légende.


Mais, en observant bien l’image, on constate que les billets de banque ne ressemblent pas du tout à l’euro, monnaie utilisée en Italie. 

De plus, certains commentaires et tweets en dessous des publications affirment que ces images sont anciennes et n’ont rien à voir avec l’actuelle pandémie du coronavirus.

Grâce à une recherche d’image inversée (cliquez ici pour voir comment procéder), on trouve facilement des articles de presse utilisant ces mêmes images, qui viennent en réalité du Venezuela, et datent de 2019. La très forte inflation avait alors fait fortement baisser le pouvoir d’achat des Vénézuéliens et la valeur des billets de bolivar.


Selon ce journaliste vénézuélien, ces photos ont été prises à Merida, le 11 mars 2019 : une banque de la ville avait été cambriolée, et les cambrioleurs avaient éparpillé les billets dans les rues, en incendiant quelques-uns en signe de protestation contre la situation économique dramatique du pays.



On retrouve les mêmes images dans cet article de la revue en ligne Maduradas datant du 12 mars 2019.

Nos confrères de la revue indienne The Quint ont également décortiqué cette intox ici.

Révisez les méthodes de vérification des informations qui circulent sur internet grâce à notre manuel de décryptage des images “Info intox 2020”.

ÀLIRE SUR LES OBSERVATEURS >> #FactCheckingDay 2020 : un site spécial pour répertorier les intox sur le Covid-19