COVID-19

#FactCheckingDay 2020 : un site spécial pour répertorier les intox sur le Covid-19

L'IFCN a lancé un site internet répertoriant plus de 1500 articles de vérification autour du Covid-19. Alexandre Capron de la rédaction des Observateurs explique comment ça marche.
L'IFCN a lancé un site internet répertoriant plus de 1500 articles de vérification autour du Covid-19. Alexandre Capron de la rédaction des Observateurs explique comment ça marche.

Publicité

Comme chaque année le 2 avril, la rédaction des Observateurs de France 24 prend part à la journée internationale de la vérification des faits (#FactCheckingDay). En 2020, une centaine de médias dans le monde ont décidé de s’allier pour lutter contre les intox qui prolifèrent autour de la pandémie de Covid-19, à travers une base de données répertoriant 1500 articles répondant à vos questions.

L'ail mélangé à l’eau chaude peut-il soigner le virus ? Cette vidéo de la répression de personnes qui n'auraient pas respecté le confinement, que vous avez vue sur les réseaux sociaux, a-t-elle bien été prise au Zimbabwe ? C'est le genre de questions auxquelles ambitionne de répondre le site #CoronavirusFactsAlliance.

Ce site disponible ici est une base de données de plus de 1500 articles écrits par des médias spécialistes de la vérification dans plus de 60 pays. Il a été élaboré par l’IFCN, le réseau international de vérification, dont est membre la rédaction des Observateurs de France 24.

Le site dispose d’un moteur de recherche permettant de taper des mots-clés en anglais et de chercher si un article a déjà été écrit concernant une publication que vous auriez vue sur les réseaux sociaux. Vous pouvez ainsi vérifier si cette allégation est une fausse ou une vraie information.

Alexandre Capron, journaliste de la rédaction des Observateurs de France 24, explique comment fonctionne ce site :

Notre rédaction reste mobilisée pour travailler sur les intox que vous auriez vue circuler, en lien ou pas avec le coronavirus. N’hésitez pas à nous signaler les publications douteuses sur Facebook ou sur notre compte Twitter dédié

@InfoIntoxF24.