CÔTE D'IVOIRE

Avec les étudiants d'Abidjan qui dorment dans leur amphi faute de place en cité universitaire

Des étudiants dorment dans leur amphithéâtre, à l’université Nangui-Abrogoua d'Abdijan. Crédit: France 24
Des étudiants dorment dans leur amphithéâtre, à l’université Nangui-Abrogoua d'Abdijan. Crédit: France 24

Publicité

Ils habitent souvent à plus de de deux heures de transport du campus, et plutôt que de devoir se lever aux aurores ou rentrer très tard chez eux, ils préfèrent dormir sur le campus… mais pas dans des lits. Dans les universités d’Abidjan, des centaines d’étudiants passent chaque soir la nuit dans leur amphithéâtre, faute de place suffisante en cité universitaire. Nous sommes allés  à leur recnontre dans notre dernier Ligne Directe.

À l’université Nangui-Abrogoua, ils nous ont montré comment ils s’organisaient tant bien que mal dans cette situation rocambolesque, et composent comme ils le peuvent avec les problèmes d’hygiène et de fatigue.

La capitale économique ivoirienne ne dispose que de 6 000 lits pour 120 000 étudiants. Le ministère de l’Enseignement supérieur souligne qu’elle attire des étudiants de tout le pays et les invite à étudier en priorité dans l’université la plus proche de leur domicile familial. Il s’est par ailleurs engagé à disposer de 10 000 à 11 000 lits d’ici la fin 2020, afin de satisfaire au moins 10 % des étudiants. Il évoque aussi la possibilité de faire construire des cités universitaires en préfabriqué pour avancer rapidement sur ce sujet.  

Retrouvez notre reportage avec nos Observateurs à Abdijan en intégralité ici :