L'Iran a envoyé dans la nuit du 7 au 8 janvier plusieurs missiles sur deux bases américaines en Irak. Ces frappes auraient fait 80 morts selon les autorités iraniennes, mais aucune selon les États-Unis. Ces tirs interviennent en représailles à l'assassinat de Qassem Soleimani par Washington la semaine dernière. Les images de ces missiles ont été largement partagées sur les réseaux sociaux, un grand nombre avec le hashtag #IranvsUSA. Mais beaucoup de ces photos et vidéos sont fausses.

Un missile destiné... à l'EI

Cette image impressionnante montre un missile en train d'atterrir ou de décoller dans une explosion de flammes. L'internaute qui la partage, un journaliste, sous-entend dans sa publication qu'il s'agit bien d'un missile tiré par l'Iran dans la nuit de mardi à mercredi.

En réalité, cette image ne date pas de 2019. Avec une recherche inversée sur l'outil Tineye (voir ici comment faire), on retrouve plusieurs articles datant de 2017. Ces missiles avaient alors été envoyés par le corps des Gardiens de la révolution sur des bases terroristes en Syrie après des menaces de l'organisation État islamique sur l'Iran. Cette photo a été à l'origine publiée par l'AFP.

Des tirs de drone contre une usine saoudienne

Idem pour cette vidéo, vue près de 30 000 fois et supposée avoir été prise quelques instants seulement après l'impact des missiles. Prise apparemment d'un toit ou de la fenêtre d'un appartement, on y entend des bruits d'explosions et on voit des colonnes de fumées provenant de plusieurs incendies au loin.

Cette vidéo date en fait de septembre dernier. À l'aide d'une capture d'écran de la vidéo ou de l'outil Invid (voir ici comment l'utiliser), on retrouve facilement plusieurs articles reprenant cette vidéo. Elle montre des tirs de drones contre une usine pétrolière d'Aramco en Arabie saoudite. Une frappe revendiquée alors par les rebelles houthis du Yémen. Les États-Unis avaient accusé le gouvernement iranien d'être à la manœuvre, ce que Téhéran a toujours démenti.

Des missiles... ou plutôt des roquettes ?

Cette autre vidéo a été vue près de 250 000 fois sur Twitter. Les images sont impressionnantes : dans la nuit, on voit des dizaines de tirs tirés depuis deux rampes de lancement. Certains internautes affirment qu'ils s'agit bien des missiles tirés par l'Iran.


Mais en regardant cette vidéo de plus près, cette théorie paraît étrange. D'abord il ne s'agit pas de missiles, mais de roquettes, beaucoup plus petites. Enfin, les tirs sont extrêmement nombreux, alors que l'Iran affirme avoir tiré 22 missiles.

En faisant une capture d'écran de la vidéo puis une recherche inversée d'image sur le moteur de recherche Yandex, on retrouve notamment ces images dans l'un des extraits de cette vidéo, datée de décembre 2018. Cette compilation regroupe plusieurs images qui montreraient des essais de tirs de missiles russes.

D'autres vidéos YouTube affirment qu'il s'agit d'essais de tirs de missiles iraniens. Cette information reste difficile de le vérifier. Ce qui est sûr : cette vidéo n'a pas été tournée en Iran cette nuit.

L'ayatollah Khamenei aux commandes ?

Autre exemple, cette photo a été beaucoup reprise avec cette légende : "L'ayatollah Ali Khamenei supervise les frappes de missiles de l'Iran".

En réalité, cette photo a été modifiée. Sur Twitter beaucoup d'internautes ont retrouvé la véritable photo. Elle a été prise en 2014 lors d'une visite d'Ali Khamenei à l'exposition des forces aérospatiales des Gardiens de la révolution.


À partir de la véritable photo, on remarque que l'image relayée sur Twitter a été modifiée, les couleurs changées et les personnages d'Ali Khamenei et du général Amir Ali Hajizadeh (commandant de la Force aérospatiale de l'armée des Gardiens de la révolution islamique) ont été déplacés. Mais si l'on tape "Khamenei missile" sur Twitter, on trouve rapidement des tweets mentionnant les deux photos, celle modifiée et celle de 2014.

Une vidéo tournée en ville

Enfin, cette vidéo a été vue plus de 90 000 fois sur Twitter. Filmée depuis un balcon, on y voit des missiles exploser à proximité de la personne qui filme, et plus loin, d'autres missiles qui décollent.


Outre le fait que cette vidéo semble avoir été prise dans une ville, et non depuis une base militaire (là où se sont écrasés les missiles tirés par l'Iran), une recherche inversée grâce à InVid permet de retrouver des vidéos datant d'il y a deux ans.

Selon cet internaute qui se décrit comme un "analyste militaire spécialiste de la Syrie" sur Twitter, cette vidéo aurait été prise à Deraa (Syrie), le 24 juin 2018, pendant un bombardement. La ville a bien été bombardée ce jour-là, mais difficile de savoir qui a pris la vidéo. En tout cas, elle n'a rien à voir avec les missiles tirés hier par l'Iran sur les deux bases américaines.

Article écrit par Marie Genries (@mariegnrs)

Iran /  Irak /  Donald Trump /  Etats-Unis /  guerre /  Intox