Alors que les manifestations continuent à Hong Kong, une vidéo est devenue virale sur Twitter début janvier. On y voit une Chinoise jeter une croix sur laquelle est inscrit un slogan pro-manifestants hongkongais. La scène se déroule à la Colline des Croix en Lituanie, un lieu symbolique de la résistance contre l'occupation soviétique, où les soutiens et les opposants aux manifestations de Hong Kong se livrent à une surprenante rixe à distance.

Sur cette vidéo vue plus de 400 000 fois sur Twitter, on voit une touriste chinoise lire une inscription sur une petite croix en bois, ramassée parmi des centaines d'autres, disposées le long d'un chemin dans la nature. Il y est écrit, en chinois : "Hongkongais, libérez Hong Kong. C'est la Révolution de notre époque". La femme jette ensuite la croix au milieu des autres, en riant, tandis que celle qui filme d'exclame : "Notre patrie est grande !"


Cette vidéo a été à l'origine postée en novembre dernier sur Instagram par la femme qui est filmée, avec cette légende : "Hong Kong veut l'indépendance ? Tu rêves ! Notre patrie est géniale ! Vive la Chine."

Mais elle est devenue virale après avoir été relayée sur Reddit fin décembre. Beaucoup d'internautes se sont offusqués et de nombreux commentaires insultants (la plupart en chinois) ont été postés sur la publication initiale.

La publication initiale, sur Instagram, a été vue plus de 80 000 fois. Elle date de novembre 2019

Début janvier cet internaute a partagé la vidéo sur Reddit. Elle est alors devenue virale.

En Lituanie, où la religion était interdite pendant l'occupation soviétique, vandaliser une croix signifie manquer de respect à un lieu sacré et à l'histoire du pays. La Colline des Croix est en effet un endroit symbolique. Située près de la ville de Šiauliai, dans le nord de la Lituanie, c'est un le lieu historique de la résistance pacifique des Lituaniens. Les croix portant des messages de liberté ont commencé à apparaître après 1944, alors que la Lituanie avait été à nouveau prise par l'URSS, après l'occupation nazie. Les autorités soviétiques ont tenté à plusieurs reprises de détruire le lieu, sans succès.

Pour les Lituaniens, la Colline des Croix a donc une grande importance. C'est un lieu de pèlerinage religieux, mais également de liberté d'expression. Chacun peut acheter une croix, y inscrire ce qu'il souhaite et la planter dans la terre. De nombreux Lituaniens se sont offusqués après avoir vu la vidéo. Comme cet internaute sur Reddit, qui raconte avoir replanté une croix à la gloire de Hong Kong pour remplacer celle qui a été jetée. La publication est titrée "Votre croix est de retour sur la Colline des Croix".

Deux jours après que la vidéo a été relayée, un internaute lituanien a annoncé avoir replanté une croix. Dans ce post sur Reddit, il explique avoir été ému et avoir voulu rendre hommage aux manifestants pro-démocratie hongkongais.

La vidéo a fait tellement polémique que les autorités lituaniennes ont réagi, qualifiant cet acte de "vandalisme" et de "honteux". Mantas Adomėnas, membre du parlement lituanien, a posté un message de soutien aux Hongkongais sur son compte Facebook.

https://lh5.googleusercontent.com/g8OCkQk8KugEJKBAT1UHNS_XPziY-fHwUdrf0GuTD1BdExa_VeytjROAcA7MufvPFosopFz7dDDjNIsaQ8cZUwZW3l8DkQc8HbePzhlWGwIpetEyyf74gl7pTYO-qsjDXq94xq3y

Ce n'est pas la première fois qu'une croix est vandalisée sur la colline. Cette publication Facebook a elle aussi été relayée à de nombreuses reprises cette semaine. Datée de fin septembre, elle avait été postée par une internaute chinoise qui expliquait qu'elle avait utilisé du rouge à lèvres et de l'eyeliner pour cacher le message de soutien à Hong Kong inscrit sur la croix.

Sur la photo ci-dessous des chinois ont carrément écrit sur une croix apparemment plantée par des Lituaniens souhaitant commémorer leurs ancêtres. L'inscription en chinois signifie : "Je souhaite que les cafards [le surnom donné aux manifestants pro-démocratie par les pro-Pékin, NDLR] reposent vite en paix. Je souhaite que Hong Kong retrouve rapidement la paix !"

Cet évènement a lancé un débat dans le pays, certains Lituaniens se demandant si les croix à messages politiques devraient être autorisées. Suite à la polémique, la police lituanienne a lancé une enquête pour punir les auteurs de ces dégradations.


Article écrit par Marie Genries (mariegnrs)