En 2019, les journalistes de la rédaction des Observateurs de France 24 ont recueilli des centaines de récits de citoyens à travers le monde. Grâce à ce réseau d’Observateurs, nous avons pu obtenir des témoignages rares et mener des enquêtes sur des événements parfois peu documentés. Retour sur les cinq récits qui ont marqué cette année. 
 
[Cliquez sur les images ci-dessous pour relire nos articles]
 
1 - Tueries à Yumbi, en RD Congo : "Des gens ont été achevés à la machette" 

En décembre 2018, des affrontements intercommunautaires ont fait des centaines de morts en territoire de Yumbi, dans l’ouest de la République démocratique du Congo. Un mois plus tard, en janvier 2019, notre rédaction a réussi à joindre plusieurs habitants de Yumbi. Des assaillants équipés d’armes à feu, des enfants tués à la machette et des maisons brûlées : leurs témoignages ont permis de revenir en détail sur ce terrible massacre, qui a entraîné le déplacement de près de 20 000 personnes. 


>> Relire sur Les Observateurs : Tueries à Yumbi, en RD Congo : "Des gens ont été achevés à la machette"

2 - Courses-poursuites et moteurs débridés : en Iran, les trafiquants friment sur Instagram

À bord de leurs voitures aux moteurs améliorés qui dégagent d’épais nuages de fumée, des contrebandiers iraniens se sont emparés d’Instagram pour vanter leurs pointes à plus de 200 km/h et leurs courses-poursuites avec la police. En février, l’un d’entre eux a accepté de témoigner auprès de notre rédaction. Derrière ces vidéos façon "bad boys" se cache la réalité d’hommes et de femmes souvent obligés de se lancer dans cette activité extrêmement dangereuse faute de trouver un emploi décent. 


>> Relire sur Les Observateurs : 

Courses-poursuites et moteurs débridés : en Iran, les trafiquants friment sur Instagram (1/2)

Courses-poursuites et moteurs débridés : à 200 km/h, les trafiquants iraniens "voient la mort" (2/2)

3 - Les noyés du Nil : des images terrifiantes montrent des manifestants coulés au Soudan

L’année 2019 a été marquée par la révolution soudanaise, déclenchée en décembre 2018 par la hausse du prix du pain. Après le départ du président Omar el-Béchir, en place depuis trente ans, le 11 avril, sous la pression des manifestants, les sit-in se sont poursuivis pour exiger au Conseil militaire qui avait pris le pouvoir de le transférer aux civils. Le 3 juin, les unités de la Force de soutien rapide (RSF) - un groupe paramilitaire issu des milices Jinjawid du Darfour- avaient tiré à vue pour chasser les manifestants, faisant des dizaines de morts. D'autres contestataires avaient été jetés dans le Nil. Avec nos Observateurs et grâce à des vidéos relayées sur les réseaux sociaux, nous avions enquêté sur ces "noyés du Nil". 


>> Relire sur Les Observateurs : Les noyés du Nil : des images terrifiantes montrent des manifestants coulés au Soudan

4 - En Guinée, une région fait face à une série de feux "mystérieux"


Depuis plusieurs années, des feux touchent les habitations de la région du Fouta-Djalon, en Guinée, entraînant une psychose chez les populations, qui estiment qu’ils seraient "d’origine mystérieuse". Des investigations ont déjà été menées sur le sujet, écartant cette hypothèse. Mais alors pourquoi ces incendies à répétition de maisons traditionnelles ? En septembre, après de nouveaux feux, nous étions revenus sur les raisons de cet étrange phénomène. 


>> Relire sur Les Observateurs : En Guinée, une région fait face à une série de feux "mystérieux"

5 - Colombie : enquête sur une soirée de violences policières dans un quartier de Bogota 

Un mouvement de contestation sans précédent secoue la Colombie depuis le 21 novembre. Ce jour-là, des centaines de milliers de personnes ont défilé dans les rues du pays, de façon pacifique dans l'ensemble, pour dénoncer la politique du président Iván Duque. Mais dans la soirée, des policiers ont frappé des manifestants et des passants, cassé des vitres et tiré en pleine rue dans le quartier Policarpa, à Bogota, la capitale. Pour comprendre ce déchaînement de violence, nous avons mené l’enquête avec des habitants. 


>> Relire sur Les Observateurs : Colombie : enquête sur une soirée de violences policières dans un quartier de Bogotá

La rédaction des Observateurs de France 24 reçoit chaque jour des dizaines de photos, vidéos et témoignages envoyés par des internautes. Nos journalistes vérifient ensuite tous ces contenus pour écrire des articles et produire une émission hebdomadaire. Vous aussi, n’hésitez pas à nous envoyer vos images et vos histoires par mail (observateurs@france24.com), sur Facebook ou via WhatsApp (+33 6 30 93 41 36).