2019

Migrations : trois témoignages d’Observateurs qui ont marqué l’année 2019

Un Guinéen réalise un film sur les routes migratoires; du yoga pour les réfugiés au Liban, des milices anti-migrants aux États-Unis. Crédits : Mamadou Baillo Bah / association Koun / Debbie Collins Farnsworth.
Un Guinéen réalise un film sur les routes migratoires; du yoga pour les réfugiés au Liban, des milices anti-migrants aux États-Unis. Crédits : Mamadou Baillo Bah / association Koun / Debbie Collins Farnsworth.

Publicité

En 2019, les journalistes de la rédaction des Observateurs de France 24 ont recueilli les récits de centaines de personnes à travers le monde. Comme chaque année, beaucoup de nos Observateurs nous ont alertés sur les questions migratoires.

Retour sur trois témoignages qui nous ont marqués cette année (voir l'émission ci-dessous):

En novembre, Mamadou Baillo Bah, ancien migrant guinéen, nous a présenté son film, "L’Immigrant", qui alerte sur les dangers de l’immigration clandestine.

>> Relire sur Les Observateurs : Revenu de l'enfer libyen, un Guinéen réalise un film sur les dangers de l'immigration clandestine

En mai, une vidéo de milice d’extrême droite américaine, "Les patriotes constitutionnels unis", montrant des migrants traqués à la frontière mexicaine, a choqué l’opinion américaine.

>> Relire sur Les Observateurs : À la frontière mexicaine, des Américains jouent aux policiers avec leur milice "anti-migrants"

Et en octobre, nous vous avons présenté Sandy Boutros, une professeure de yoga au Liban, qui aide les réfugiés syriens et les travailleurs migrants à surmonter leurs traumatismes ou la difficulté de leur travail, grâce à cette pratique.

>> Relire sur Les Observateurs : Au Liban, le yoga des laissés-pour-compte