SOUDAN

Au Soudan, les victimes de la répression immortalisées sur d'immenses mosaïques

Mirghani Salih et son frère fabriquent des mosaïques géantes pour rendre hommage aux victimes de la répression militaire au Soudan. Capture d'écran / Les Observateurs de France 24.
Mirghani Salih et son frère fabriquent des mosaïques géantes pour rendre hommage aux victimes de la répression militaire au Soudan. Capture d'écran / Les Observateurs de France 24.

Publicité

C'est leur  façon de prendre part à la contestation populaire qui secoue le Soudan depuis fin 2018. Les frères jumeaux Mirghani et Osman Mohamed Salih fabriquent des mosaïques de deux mètres représentant des figures de la révolution et des victimes de la répression militaire.

Depuis décembre 2018, le Soudan connaît un soulèvement populaire qui appelle à l’instauration d’un pouvoir démocratique et civil. Après la destitution au mois d’avril d’Omar El Béchir, qui a présidé le pays d’une main de fer pendant près de trois décennies, l’armée a conservé le pouvoir. Refusant le pouvoir militaire, les manifestants ont été violemment réprimés, notamment début juin 2019, où plus de 100 personnes ont été tuées en trois jours.

Avec leurs portraits géants, Mirghani et Osman Mohamed Salih entendent rendre hommage aux martyrs de la révolution. Ils les offrent ensuite aux familles. Dans notre émission, Mirghani, expatrié aux Émirats arabes unis, détaille le projet. 

>> Relire sur Les Observateurs de France 24 : Soudan : des mosaïques de photos pour la mémoire des martyrs de la révolution