La photo d’une femme voilée portant une robe courte est utilisée depuis de nombreuses années en France et en Turquie pour tourner en ridicule la communauté musulmane. Mais cette photo est fausse : elle a été graphiquement modifiée pour "dénuder "les jambes de la jeune femme.

Depuis 2013, cette photo circule sur internet et prétend montrer une femme qui aurait fait des choix vestimentaires contradictoires avec sa prétendue pratique de la religion musulmane. Cette photo manipulée refait aujourd’hui surface sur les réseaux sociaux en France pour dénigrer les musulmans et notamment les femmes voilées.



 
 

Grâce à une recherché d’image inversée (cliquez ici pour savoir comment faire), on peut retrouver la version originale de cette photo, publiée par l’agence de presse Reuters.

Sur cette photo, la femme au foulard jaune porte une paire de jeans. "Des spectateurs d’un défilé de la marque de mode islamique Tekbir à Istanbul lors de la semaine de la mode printemps-été 2008", peut –on lire en légende.


La photo originale, publiée par Reuters et prise lors d’un défilé de mode à Istanbul, en 2008. Crédit : Fatih Saribas/Reuters.

“Les mauvais comportements se sont intensifiés avec Internet"


Une autre recherche d’image inversée permet de voir que la photo a d’abord énormément circulé dans des médias et forums turcs début 2012 .

La rédaction des Observateurs de France 24 a pu entrer en contact avec le photographe Fatih Saribas, basé en Turquie, qui a pris cette photo. Il était surpris de voir que sa photo avait été manipulée, malgré le fait qu’elle avait largement circulé ces dernières années. Il nous a expliqué :
 
Je ne peux pas faire grand-chose à part exprimer mon désaccord face à cette manipulation de l’image pour humilier les personnes photographiées.

Malheureusement, les mauvais comportements se sont intensifiés avec Internet, et c’est très embarrassant de voir que cette photo est partagée en France aussi bien que dans d’autres pays du monde.

 
"Déshabiller" ou "rhabiller" les femmes

Ce n’est pas la première fois que la photo d’une femme voilée est manipulée et partagée en ligne.

La photo ci-dessous montre une femme voilée assise dans un café ou restaurant et dont une partie du postérieur est visible.


Le journaliste et écrivain franco-algérien Mohamed Sifaoui, suivi par près de 40 000 personnes sur Twitter, a partagé cette fausse photo. "Mes opinions m’engagent contre l’islamisme”, précise le polémiste sur son profil


Mais en faisant une autre recherche d’image inversée, on découvre une première occurrence de la photo sur le site de partage d’images Imgur en 2015. L’utilisateur "Opsy Dopsy" précise bien en légende que l’image est "photoshoppée", ce qui n’a pas empêché de nombreux internautes de la partager telle quelle.


 

La rédaction des Observateurs de France 24 a montré cette photo à quatre graphistes professionnels et leur constat est unanime.

Selon eux, la photo a très probablement été manipulée puisque le postérieur de cette femme semble avoir été découpé et collé sur l’image. On le remarque en zommant, puisque cette zone est moins pixelisée que le reste de l’image et que les lignes entre son jean et sa peau semble trop "parfaite" pour être vraie.

Ces exemples viennent illustrer un phénomène plus large de contrôle des corps féminins en ligne. En 2016, le ministère de la Jeunesse et des Sports avait ainsi publié une série de photos photoshoppées grossièrement pour masquer les genoux de la ministre Majdouline Cherni.