Une vidéo montrant plusieurs employés d’un port en train de démonter et d’emporter les roues d’une voiture circule massivement sur les réseaux sociaux depuis une dizaine de jours. Des internautes affirment que la scène s’est déroulée sur le port autonome de Lomé, au Togo, ou encore à Douala, au Cameroun. Mais les faits se sont en fait déroulés au port de Maputo, au Mozambique.

"Je voudrais dénoncer le vol d’objets dans et sur les voitures sur les quais du Port autonome de Lomé au Togo, dont voici un cas […]", nous a écrit un internaute sur Whatsapp, le 19 octobre.

Le même type de message a circulé au Cameroun, prétendant que les images avaient été tournées au port de Douala. La vidéo ci-dessous a ainsi été vue plus de 9 000 fois sur Facebook. Une autre a été partagée plus de 1 900 fois.

Vidéo publiée le 13 octobre sur Facebook (archive).

En téléchargeant la vidéo dans l’outil InVid, qui permet d’effectuer une recherche par image inversée (cliquez ici pour savoir comment procéder), on retrouve sa véritable origine : le port de Maputo, au Mozambique.

Le média local O Pais rapporte que les autorités de ce port ont confirmé l’authenticité de la vidéo et précisé qu’il s’agissait d’une tentative de vol de pièces de voitures japonaises importées. Elles ont attribué la responsabilité des faits à un groupe d’employés, repérés par les équipes de sécurité grâce à une caméra de vidéosurveillance. Les pièces automobiles en question n’ont pas quitté la zone de stockage des conteneurs, toujours selon les autorités portuaires.