En Afrique du Sud, une association de Johannesburg utilise des chiens pour aider les enfants victimes d’agressions sexuelles à affronter l’épreuve des procès, en organisant des séances de "préparation au tribunal". Grâce à ces acteurs à quatre pattes, les enfants sont ainsi moins impressionnés le jour J.

Depuis 2015, l’association Top Dogs, spécialisée dans les thérapies canines, organise des répétitions d’audience au cours desquelles des chiens déguisés jouent le rôle de chacun des acteurs du procès.

Elle réalise ce travail en partenariat avec la Teddy Bear Foundation qui soutient les victimes mineures sur le plan judiciaire et psychologique.

Chaque deuxième samedi du mois, près de 80 enfants et 15 chiens sont ainsi répartis sur deux sites : le tribunal de Krugersdorp et une salle d’audience reconstituée dans les locaux de la Teddy Bear Foundation.

"C’est très important pour ces enfants de se familiariser avec le tribunal"

Vanessa Garland est l’une des bénévoles de l’association Top Dogs. Elle explique comment se déroulent les répétitions.
 
D’abord, les enfants sont répartis en petits groupes, selon leur âge. Puis nous leur expliquons le déroulement d’un procès et le rôle de chacun des personnages du tribunal, en présentant les chiens : le juge, le procureur, le policier, l’avocat de la défense, le témoin…

Diaporama - Quelques chiens déguisés lors des séances de préparation au tribunal. Crédits : Top Dogs.
 
Ensuite, nous simulons un procès. Les chiens sont disposés aux emplacements réservés aux personnages qu’ils incarnent dans la salle d’audience. Des enfants sont associés à eux et lisent un script correspondant à leur rôle. Comme lors d'un vrai procès, tout le monde se lève quand les magistrats font leur entrée, et on ne s'assoit qu’après que le juge l’a fait. Cette mise en scène permet aux enfants de faire l’expérience verbale mais aussi physique du tribunal.

Salle d'audience reconstituée dans les locaux de la Teddy Bear Foundation. Crédits : Top Dogs.

Tribunal de Krugersdorp (Johannesburg). Crédits : Top Dogs.
 
La séance se termine par un moment de relaxation, lors duquel les enfants peuvent tout simplement interagir avec les chiens, les nourrir, les brosser, créer du lien avec eux.

C’est très important pour ces enfants de se familiariser avec le tribunal, de comprendre concrètement ce qu’il se passe pour qu’ils soient un peu moins impressionnés par cette grande salle remplie d’adultes le jour du procès, d’autant plus que dans la très grande majorité des cas, ce sont des adultes qui les ont agressés. Un magistrat fait beaucoup moins peur dans la vraie vie quand vous pouvez penser à un labrador habillé comme lui !


Contrairement aux États-Unis et au Canada, où le recours à des chiens d’assistance judiciaire est plus répandu, les chiens ne peuvent pas être présents dans le tribunal le jour de l’audience en Afrique du Sud. Les enfants qui ont suivi les séances de préparation se voient donc offrir des peluches canines, portant les mêmes déguisements que les chiens de Top Dogs et qui les accompagneront le jour J.

Crédits : Top Dogs.