Des centaines de migrants africains manifestent depuis mi-août à Tapachula,  dans le sud du Mexique, près de la frontière avec le Guatemala. Bloqués depuis des semaines, voire des mois. Ils exigent des documents qui leur permettraient de voyager librement vers le nord, dans l'espoir de traverser ensuite la frontière pour aller aux États-Unis ou au Canada. Une situation liée au changement de la politique migratoire du Mexique, sous la pression des États-Unis.

Dans notre émission hebdomadaire, nous avons interrogé José Pelé Messa, un Congolais arrivé sur place début juin, qui revient sur la mobilisation à Tapachula. Il décrit aussi le périple réalisé par ces migrants avant leur arrivée au Mexique, puisque les Africains sont de plus en plus nombreux à traverser l’Atlantique pour tenter de rejoindre l'Amérique du Nord en passant par l’Amérique du Sud et l’Amérique centrale, un trajet long, coûteux et dangereux.


>> LIRE NOTRE ARTICLE COMPLET SUR LE SUJET : Bloqués dans le sud du Mexique, des centaines de migrants africains manifestent pour circuler librement