Des insultes, des doigts d’honneur… et même une morsure et des coups de poing : c’est ce que montre la vidéo d’une touriste britannique filmée dans un marché à Tanger, au nord du Maroc. Révoltée de voir des poules vendues dans des cages, la jeune femme s’est attaqué au vendeur, provoquant moqueries et révolte sur les réseaux sociaux.

"Vous ne savez pas lire ! Vous ne savez pas penser !" C’est en ces termes que cette touriste britannique a interpellé un marchand de poules marocain dans le marché de Tanger. Elle a ensuite fait des doigts d’honneur aux personnes qui se sont réunies autour de ce dernier, tandis qu’un témoin de la scène répétait :"Mais elle est folle celle-là !". Puis, la jeune femme a tenté d’ouvrir les cages des gallinacés. Et quand le vendeur a essayé de l’en empêcher, elle l’a tout simplement mordu.


Une seconde vidéo, tournée dans la foulée, montre la jeune femme toujours aussi remontée, frappant à coup de poings le marchand qui se défend à peine : 
 

Un privilège de touristes blancs

Les vidéos, publiées et relayées depuis la fin août, n’ont pas manqué de provoquer l’incrédulité des internautes, non seulement au Maroc et en Grande-Bretagne, mais également dans d’autres pays arabes. Ainsi, il y avait ceux qui pointaient du doigt l’agressivité de la jeune femme, traitant les gens d’incultes, l’imputant à des réflexes de domination raciste :

"Elle accuse les gens d’être ignorants et d’être incapables de lire ou de réfléchir, comme si elle était la seule à avoir ces qualités ?! Je ne m’explique son comportement autrement que par du racisme !"

D’autres se sont indignés de cette réaction disproportionnée, comme si la vente d’animaux destinés à être tués et mangés étaient exclusive au Maroc, et que la même chose n’existait pas en Grande-Bretagne :

"Ils ne mangent pas de viande en Grande-Bretagne ? [...] Il faut la poursuivre [...] De quelle civilisation elle parle ?"

 

"Si elle avait fait la même chose dans son pays, commente cet internaute égyptien, elle aurait été poursuivie. Mais les étrangers se croient tout permis chez nous, ils se croient supérieurs. Mais c’est nous aussi qui les laissons agir ainsi."

"Cela m’énerve en tant que vegan, cette femme est visiblement britannique, pourquoi elle essayerait de sauver deux poules au Maroc mais pas les animaux qui sont tués dans son propre pays. Cet homme a besoin de ces animaux pour gagner de l’argent. Elle aurait pu lui donner de l’argent, si vraiment elle s’intéressait aux animaux."

La quasi absence de réaction du marchand a également interpellé les internautes, qui n’ont pas tant imputé son attitude à du sang froid, mais au fait qu’il s’agisse d’une touriste européenne :


"Vous imaginez quelle serait la réaction si un touriste arabe avait fait la même chose ?"

Cet utilisateur qui s’est quant à lui "demandé" :"Mais elle fait quoi alors quand elle passe devant un KFC dans son pays ?"



Le journal satirique Al Houdood, basé à Londres, équivalent de Le Gorafi, n’a pas manqué l’occasion pour pondre un nouvel article, accompagné d’une capture d’écran de la vidéo et intitulé :"Une touriste britannique appelle son pays à coloniser le Maroc pour protéger les droits des poules".