Des violences xénophobes touchent depuis plusieurs jours la région de Johannesbourg, en Afrique du Sud, et ont entraîné la mort d’au moins cinq personnes. Mais au milieu des images de violences, d’autres n’ayant rien à voir avec la situation actuelle se sont retrouvées mêlées au flot de vidéos. Le point dans cet article.

ATTENTION, CERTAINES IMAGES PEUVENT CHOQUER LES PLUS SENSIBLES

Depuis dimanche 1er septembre, cinq personnes ont été tuées dans la région de Johannesburg, épicentre des violences, a annoncé mardi 3 septembre la police, qui a fait état de 189 arrestations et indiqué avoir déployé des renforts dans les points chauds de la capitale économique sud-africaine.

La rédaction des Observateurs de France 24 a notamment pu documenter ces violences en parlant avec un chauffeur routier du Zimbabwe victime d’attaques xénophobes en mars dernier. À cette occasion, beaucoup d’images sont parvenues à notre rédaction. Certaines sont cependant datées, et n’ont parfois aucun lien avec l’Afrique du Sud.

La vidéo d'un homme brûlé… est ancienne

L’une des vidéos les plus impressionnantes partagées ces derniers jours montre un homme transformé en torche humaine. Ce dernier serait étranger et victime de violences xénophobe de la part de Sud-Africains. Nous ne diffusons qu’une capture d’écran de la vidéo ci-dessous, la vidéo étant sensible. Elle a été vue près de 10 000 fois sur Twitter ici (attention images sensibles).

Pourtant, en tapant les mots clés "man burnt south africa" (signifiant "homme brûlé Afrique du Sud"), on retrouve cet article du média en ligne TimesLive.co.za, qui explique que cet homme, ainsi qu’un autre, avaient été lynchés en janvier 2019 à Hillbrow, dans le centre de l’Afrique du Sud, car accusé d’avoir tenté de voler un sac à main. L’homme visible dans l’image était décédé de ses blessures.

Des étrangers qui sautent d'un toit ? Non, une vidéo prise en Inde

Pour échapper aux violences, certains ressortissants étrangers vivant en Afrique du Sud n’auraient pas hésité à sauter du toit d’un immeuble visiblement en feu. C’est en tout ce que laisse croire une des vidéos partagées comme ci-dessous, visionnée un peu plus de 5 000 fois.

En utilisant l’outil InVid (cliquez ici pour savoir comment l’utiliser), on peut voir que la vidéo a déjà été publiée sur Internet à plusieurs reprises le 24 mai 2019. Cette scène a été filmée lors de l’incendie du centre commercial Takshila dans la ville de Surat, en Inde. Quatorze personnes étaient décédées ce jour-là.

Des arrestations de masse pour expulser des Nigérians ? Non, une ancienne vidéo

Une vidéo repérée par le média Africa Check montre plusieurs dizaines de personnes en étant d’arrestation, et au sol, pendant que la police les surveille. La légende indique qu’il s’agirait de Nigérians arrêtés avant leur déportation, faisant référence aux attaques xénophobes visant particulièrement les Nigérians durant ces derniers jours.

En utilisant également l’outil InVid, on constate que la vidéo est ancienne, et a déjà fait polémique : elle a émergé en mai 2018, associée à l’arrestation massive d’escrocs étrangers dans un hôtel à Boksburg, à l’est de Johannesbourg. À l’époque, la police sud-africaine avait affirmé que la vidéo ne montrait pas une arrestation massive d’étrangers, sans pouvoir confirmer l’origine de la vidéo. La présence de policiers portant des uniformes sud-africains ne laisse pas de doute sur le fait que la vidéo vient d’Afrique du Sud.

La rédaction des Observateurs n’a cependant pas pu retrouver l’origine de cette vidéo. Cependant, sa présence sur les réseaux sociaux il y a plus d’un an montre qu’elle n’est pas liée à des arrestations récentes.

Des routes bloquées par des chauffeurs sud-africains… lors d’une précédente grève

Également le 1er septembre a commencé une grève des chauffeurs routiers sud-africains, qui dénoncent le recours récurrent à des étrangers par leurs employeurs. Ainsi, des vidéos comme celle-ci-dessous montreraient les blocages monstres provoqués par des chauffeurs sud-africains pour manifester leur opposition. La vidéo a été vue près de 26 000 fois.

Ces chauffeurs manifestaient bien au sujet des embauches de travailleurs étrangers… mais en juin 2018. On retrouve trace de la vidéo dans cet article sur le site Iol.co.za.

 

Vous avez vu une vidéo lié à ce thème dont vous doutez de l’authenticité ? Consultez notre guide de vérification pour en savoir plus sur la vérification des images ou contactez nos équipes sur @InfoIntoxF24 !