Plusieurs internautes ont récemment dénoncé le racisme d’une scène dans un parc d’attractions, montrant un homme blanc portant un casque colonial, et un homme noir, des bananes à la main, accrochés à un arbre pour échapper à un rhinocéros. Le parc Nigloland, situé à Dolancourt, dans le département de l'Aube (nord-est de la France), a présenté ses excuses et modifié cette attraction.

La scène a été filmée par un visiteur dans l’une des 39 attractions du parc, rebaptisée "Africa Cruise" en 2013 (auparavant appelée "Adventure Jungle"). Cette attraction propose d’embarquer à bord d’un bateau pour un safari.

Entre les automates d’animaux sauvages en tous genres, l’un des décors montre deux hommes agrippés à un arbre, tentent d’échapper à un rhinocéros. L’un d’eux, noir, semble à l’aise et bien assis sur une branche. Il tient également des bananes. Le second, habillé d’un uniforme colonial, a du mal à se hisser en haut du tronc.

"Arrête de parler Bounama, aide-moi plutôt à grimper sur cette branche avant que mon pantalon ne ressemble à une passoire", peut-on entendre dans la vidéo. L’homme noir, doté d’un très fort accent, lui répond en l’appelant "patron" à plusieurs reprises.

Les internautes interpellent Nigloland

De nombreux internautes ont réagi à cette vidéo, jugeant la scène raciste. Plusieurs d’entre eux ont également interpellé le parc d’attractions sur la signification de l’installation.

La réponse du parc d’attractions

En réponse à ces critiques, Nigloland a présenté des excuses directement sur Twitter.

Contactée par la rédaction des Observateurs de France 24, la direction du parc affirme qu’elle "n’a aucun avantage à montrer des scènes racistes" :

Depuis 2013, 4,6 millions de visiteurs ont vu cette attraction. Elle est dans le top 4 . Aucune plainte n’avait été reçue auparavant.

La direction du parc a pris la décision de modifier dès aujourd'hui la scène en question. Les bananes ont été supprimées et la bande-son du dialogue entre les deux personnages a été coupée. De plus, cet hiver, à la fermeture du parc, une refonte totale de la scène est prévue.

Nous comprenons que cela a pu être offensant, mais Nigloland n’a aucun avantage à montrer des scènes racistes, homophobes ou à exprimer des opinions politiques. Le parc est universel et ouvert à tous. 

Ce n’est pas la première fois que des images caricaturales de personnes noires sont épinglées par des internautes en France. Par exemple, en février 2019, une vidéo montrant un gâteau nommé "Mamadou" dans une pâtisserie de la région lyonnaise avait fait scandale. Sous forme de visage, il était recouvert de chocolat noir avec une grosse bouche rose dessinée. Après de vives critiques, la pâtisserie avait été retirée des rayons.

>> LIRE SUR LES OBSERVATEURS : Un "Mamadou" en chocolat vendu dans une pâtisserie française fait scandale 

Article écrit par Syrine Attia (@Syrine_Attia)