Une dizaine de baleines pilotes ont nagé pendant plusieurs heures au milieu du port de Keflavik, dans le sud de l'Islande, vendredi 26 juillet. Très proches du rivage, elles ont suscité l'inquiétude des badauds et des scientifiques : leur présence aussi près des côtes pourrait bien témoigner d'une conséquence du réchauffement climatique.

Plusieurs habitants de Keflavik se sont retrouvés sur le port, vendredi 26 juillet, en fin d’après-midi, à l’image de Haukur Hilmarsson, enseignant et photographe amateur. Il a filmé leur étonnant ballet.
 

"Je dirais qu'elles étaient à une trentaine de mètres du bord" 

J’ai entendu dire que ces baleines étaient là, donc j’ai pris ma caméra et je suis allé au port. Elles étaient vraiment près, à une trentaine de mètres du bord je dirais. Je n’avais encore jamais vu de baleines aussi près du rivage, c’était très impressionnant. Mais heureusement, elles ont pu repartir vers le large, parce que ça aurait pu mal se finir.


Des baleines pilotes dans le port de Keflavik, en Islande, le 26 juillet. Crédit : Haukur Hilmarsson. Vidéo également visible ici, en meilleure qualité.
 

Le 18 juillet, 52 dauphins-pilotes avaient été retrouvés morts sur la plage de Longufjorur, dans l’ouest de l’île, où ils avaient échoué. 

Le fait que des baleines se retrouvent près des côtes islandaises, voire s'y échouent, n'est pas inédit, mais les scientifiques parviennent généralement à intervenir à temps pour les remettre à l'eau.

Dans le cas des baleines ayant nagé dans le port de Keflavik, aucune intervention n'a toutefois été nécessaire, comme l’explique Gisli Sveinsson, un employé du port, contacté par la rédaction des Observateurs de France 24 :

L’endroit où elles se trouvaient est très profond, donc il n’y avait pas de risque qu’elles s’échouent. Elles sont restées quatre heures environ, très groupées. Nous avons finalement envoyé un bateau pour tenter de les repousser vers le large, mais le temps qu’il s’approche, elles sont reparties d’elles-mêmes.


Les maquereaux, proies des baleines, se trouvent plus près des côtes

Les baleines pilotes sont très sociables et se déplacent toujours en groupe, menées par une baleine leader, qu’elles suivent souvent aveuglément.

Contactée par la rédaction des Observateurs de France 24, Edda Magnudottir, biologiste maritime islandaise spécialiste des baleines, indique qu'il est impossible à l'heure actuelle de savoir pourquoi ces baleines se sont retrouvées dans un port. Mais elle estime qu'il est très probable qu'elles aient suivi des maquereaux :

Avec le changement climatique, la température de l'eau a augmenté depuis une dizaine d'années, donc les maquereaux se trouvent plus près des côtes en Islande. Ces baleines ne se sont donc pas nécessairement perdues, mais elles ont peut-être suivi leurs proies et mal évalué la distance qui les séparait du rivage.


Mariam Marzaloo, doctorante en océanographie et géologie, ajoute que la présence des cétacés si près des côtes peut également s'expliquer par d'autres facteurs:

À proximité des îles volcaniques comme l'Islande, le champ magnétique est modifié, ce qui peut perturber les repères des baleines et expliquer pourquoi elles se seraient perdues. Mais la perte d’orientation du leader peut aussi être liée à la pollution sonore liée à un intense trafic maritime.


Plusieurs personnes ont pensé que ces baleines s'étaient réunies pour protéger la naissance du bébé de l’une d'entre elles Sur cette vidéo du site d'information VF, prise par un drone, on voit effectivement une petite baleine surgir de l’eau à 1’10.


Les baleines pilotes dans le port de Keflavik. À 1'10, un bébé baleineau est visible. Crédit : Vikurfrettir.


Mais selon Edda Magnusdottir, il s’agit plutôt d’un bébé de quelques jours, car un bébé qui viendrait de naître ne serait pas en mesure de nager autour du groupe comme c'est le cas ici. De plus, les biologistes maritimes ne voient pas pourquoi des baleines se seraient rendues volontairement près du rivage pour donner naissance à un bébé.
 

Article écrit par Corentin Bainier (@cbainier).