La scène est peu banale : mercredi 17 juillet, le chef de l’État sénégalais Macky Sall et son homologue malien, Ibrahim Boubacar Keïta, étaient en déplacement dans la ville de Nguéniène au centre du Sénégal. Un épais nuage de fumée s’est soudainement échappé du capot de la voiture officielle qui transportait les deux présidents. Un témoin de la scène raconte la confusion place.

Macky Sall et Ibrahim Boubacar Keïta rendaient hommage mercredi à Ousmane Tanor Dieng, ancien secrétaire général du Parti socialiste sénégalais, décédé le 15 juillet à Paris. Après une cérémonie à l’aéroport Blaise Diagne de Dakar, les deux chefs d’État se sont rendus en fin d’après-midi à Nguéniène, le village natal de l’ex-leader politique. Mais dans la rue principale, ils ont dû quitter en hâte la voiture présidentielle. Un feu s’était déclaré au niveau du capot et un épais nuage s’échappait du véhicule. Selon des médias sénégalais, la voiture aurait percuté un dos d’âne, le choc entrainant le début d’incendie

Plusieurs témoins ont filmé la scène. On voit notamment Macky Sall sorti de la voiture sur cette première vidéo, avant d’être escorté sur le côté de la rue principale de Nguéniène.


"On ne s’attend vraiment pas à voir ça !"

Parmi les dizaines de personnes qui s’étaient massées le long de la rue où passait le cortège officiel, Ibrahima (pseudonyme), était à 200 mètres de la voiture lorsque celle-ci a pris feu.

Les gens attendaient depuis un moment, on ne savait pas trop par où le cortège allait arriver. Et puis à peine entrée dans notre ville, voilà que la voiture prend feu. Je n’ai jamais vu autant de fumée s’échapper d’un véhicule, et jamais entendu parler d’un précédent de la sorte au Sénégal. On imagine que la voiture présidentielle est solide et sophistiquée, on ne s’attend vraiment pas à voir ça !

L’ambiance était vraiment particulière : il y avait déjà une grande émotion à la suite du décès d’Oumar Teno Dieng, c’était lourd, et on ajoute à ça l’excitation de voir ce cortège officiel ici et ensuite cet incident... Il y avait une certaine confusion, la sécurité était plus concentrée sur les personnes à faire évacuer que sur le fait de rassurer les gens.

Une fois que les présidents ont été évacués, je suis allé voir la voiture. On pouvait s’approcher à environ trois mètres. Des pompiers, déjà présents dans le cortège, s’occupaient de l’arroser, et la fumée s’est estompée en quelques minutes. Quand je suis repassé sur les lieux de l’incident vers 20 h, la voiture était toujours là, mais ce matin [jeudi 18 juillet] elle avait été évacuée.

Les deux chefs d’État ont ensuite pris place à bord d’un véhicule 4x4 pour se rendre à la mosquée du village, rendre un dernier hommage à Ousmane Tanor Dieng, rapporte Jeune Afrique. Contacté par France 24, le service de presse de la présidence sénégalaise n’avait pas davantage de commentaire à faire sur cet incident.