Plusieurs internautes et pages xénophobes ont récemment partagé des photos d’une violente agression en Allemagne pour diaboliser les migrants arrivant en Europe. Sauf que ces images sont vieilles de deux ans et que leur contexte original a été déformé.

Un vieil article du site suisse Lesobservateurs.ch, qui publie régulièrement du contenu anti-immigration, a refait surface fin juin. Il est intitulé : "Allemagne. Une vieille dame agressée par un migrant : ‘Il faut montrer cette photo dans le journal !’". Il a été partagé plus de 10 000 fois depuis le 24 juin sur Facebook.

Depuis 2017, l’article publié sur le site Lesobservateurs.ch a été largement partagé à plusieurs moments par des personnes s’opposant à l’immigration. Avant qu’il ne refasse surface cette semaine, il avait déjà été partagé plus de 16 000 fois en mars 2018.
 
De "type méditerranéen", étranger ou migrant ?

L’article met en avant une photo de la victime, Hilde M., et une légende précise qu’elle est à l’arrière d’une ambulance, le visage ensanglanté après avoir été "frappée du poing en plein visage" par un homme de "type méditerranéen" un samedi après-midi à Leipzig. Les internautes qui partagent l’article ne précisent pas qu’il date de janvier 2017. Dans cet article, le site suisse cite comme référence un article du journal allemand Bild, qui avait interviewé la femme.


Sur son site, le site conservateur Lesobservateurs.ch affirme que la femme a été "agressée par un migrant".

Dans l’article de Bild, Hilde M. explique que l’homme qui l’a attaqué portait une casquette et était de "type des pays du sud", une expression qui pourrait vaguement signifier "méditerranéen", ce qui renvoie à de nombreux pays d’origine possibles. Le mot utilisé par Bild, "südländischer", renvoie en allemand à l’immigration, mais il n’est pas précisé si l’homme était un "migrant", comme l’affirme Lesobservateurs.ch, ou un citoyen allemand.

Des détails évoqués dans Bild ont aussi été repris par d’autres sites, comme The Epoch Times Deutschland, la branche allemande d’une publication new-yorkaise, qui décrit pour sa part l’assaillant avec le mot allemand "Fremde", qui signifie "étranger".

Lesobservateurs.ch a ensuite publié sa propre version deux jours plus tard, citant The Epoch Times comme source en mettant en titre le mot "migrant" et en détaillant dans l’article que l’expression "type des pays du sud" fait généralement référence aux migrants en Allemagne. Le site a également décrit l’homme comme un "étranger".

Qu’en est-il de la photo ?

L’une des techniques de base dans la vérification des informations est la recherche d’images inversée. Mais dans ce cas, retrouver l’origine de la photo de la victime ensanglantée s’est avéré difficile puisque la photo a été supprimée de l’article de Bild.de.

Cependant, en cherchant dans les archives sur la page locale de Leipzig du site Bild.de, on voit que la photo d’une femme ensanglantée a bien été publiée dans l’article le 26 janvier. On peut en déduire que l’article original était très probablement illustré par cette photo.

Une archive de la section locale de Bild.de montre que la photo y a été utilisée.

Christian Senft, un représentant de la maison mère de Bild, a expliqué à la rédaction des Observateurs de France 24 que les droits d’utilisation de la photo avaient automatiquement expiré au bout d’un an. Michaela Dobbeck, rédactrice de l’article de Bild, n’a pas immédiatement répondu aux questions de notre rédaction sur son interview de la victime et la photo. Nous publierons sa réponse si elle nous parvient.
 
Conclusion

Bien que la photo partagée dans l’article corresponde à une véritable histoire d’agression à Leipzig, rien ne permet d’affirmer que l’assaillant non-identifié soit un "migrant".