La gentrification de Washington se heurte à une résistance festive. Pour protester contre le processus d'éloignement des habitants les plus pauvres de Washington vers les quartiers périphériques, début mai une foule s'est rassemblée en pleine rue pour un concert géant de musique go-go, née dans la capitale fédérale.

Née dans les années 1970 à Washington, la musique go-go est devenue un emblème pour ses habitants depuis qu’un fait divers a donné lieu à un débat national sur les changements démographiques, dans l’une des villes des États-Unis où la gentrification est la plus agressive. En avril dernier, une boutique MetroPCS du quartier, spécialisée dans la vente de téléphones portables, et qui avait diffusé de la musique go-go pendant deux décennies depuis la devanture du magasin, a été sommée de mettre fin à cette pratique, suite à la plainte d’un résident d’un immeuble de luxe voisin.



>> LIRE SUR LES OBSERVATEURS, POUR EN SAVOIR PLUS  : A Washington, de la musique go-go pour protester contre la gentrification