Plusieurs milices de citoyens américains armés se trouvent à la frontière entre les États-Unis et le Mexique, à l’image des "Patriotes constitutionnels unis". Ces derniers se sont notamment fait remarquer à la mi-avril, après avoir arrêté au moins 200 personnes dans l’État du Nouveau-Mexique, une opération diffusée en direct sur les réseaux sociaux.

Les "Patriotes constitutionnels unis" inquiètent les défenseurs des droits de l’Homme, à l’image de Peter Simonson, le directeur exécutif de l’Union américaine pour les libertés civiles dans l’État du Nouveau-Mexique, notamment car ils bénéficient de la complaisance du Service des douanes et de la protection des frontières.

Depuis la mi-avril, ce groupe s’est toutefois fait plus discret.



>> LIRE SUR LES OBSERVATEURS, POUR EN SAVOIR PLUS : À la frontière mexicaine, des Américains jouent aux policiers avec leur milice "anti-migrants"