Des publications circulent sur plusieurs pages francophones d’Afrique de l’Ouest et affirment qu’un ancien colonel soudanais vient d’être retrouvé dans une prison sous une mosquée, où il aurait été placé en 1995 par Omar el-Béchir, alors président du Soudan – poste qu’il a été contraint de quitter le 11 avril dernier. Des internautes montrent la photo d’un homme squelettique… Mais le cliché n’a aucun rapport avec cet ancien dignitaire du régime Béchir.

Plusieurs publications, dont certaines partagées plusieurs centaines de fois, affirment que cet homme serait le colonel Ibrahim Chamsadine, ancien ministre d’État à la défense, "déclaré mort dans un accident d’avion en juin 2008 ".

Toujours selon ces publications, l’homme aurait en réalité retrouvé la liberté "grâce à la révolution populaire et aux aveux des services secrets sur les crimes du régime ". La publication associe une photo du président Béchir, et une photo du supposé colonel avec la peau sur les os et très affaibli. L'homme aurait été retrouvé dans une prison situé sous une mosquée toujours selon ces publications.

La photo vient du Kenya

Une rapide recherche d’image inversée sur la photo avec l’outil TinEye (cliquez ici pour savoir comment l’utiliser) permet de voir que la photo a été publiée pour la première fois dans des articles le 20 mars 2019.


L’homme apparaît dans une série de photos et de vidéos d’un reportage d’un correspondant de la BBC au Kenya, Roncliffe Odit, sur la sécheresse dans l’État du Turkana. L’homme, très affaibili, avait été interviewé par le journaliste, et des vivres lui avaient été distribuées.

Ces images avaient d’ailleurs choqué au Kenya, et un hashtag #WeCannotIgnore ("nous ne pouvons pas ignorer ") avait été lancé dans le pays pour critiquer l’absence de réaction rapide des autorités kenyanes face à la forte sécheresse qui avait touché la région.

Contacté par la rédaction des Observateurs de France 24, Roncliffe Odit explique :

Cet homme s’appelle Mzee Lomoni Lewan. Il a environ 70 ans, et j’ai parlé avec lui dans le village de Lotukumo, dans la province du Turkana, le 18 mars dernier. Il souffre de malnutrition.

Quand je l’ai rencontré, il n’avait rien ingurgité depuis 4 jours. La dernière fois que j’ai pris de ses nouvelles, il venait d’être accepté à l’hôpital pour être suivi. Je ne sais pas s’il est toujours vivant à l’heure actuelle.
Photo envoyée par Roncliffe Odit, où on le voit nourrir le vieil homme.

Qu’en est-il du colonel "Ibrahim Chamsadine" ?

L’ancien ministre soudanais cité par les internautes a bel et bien existé. Il est effectivement mort dans un crash d’avion avec 12 autres personnes en avril 2001, et pas en 2008, comme expliqué dans cette publication de l’agence "United Press International".

Sur les réseaux sociaux, associée à cette histoire, circulent les photos du colonel Ibrahim Shamssedine. Celle-ci sont authentiques.

Toujours selon cette agence, cet homme, ancien membre du Conseil révolutionnaire soudanais et ministre de la Défense, a joué un rôle important dans l’accession d’Omar el-Béchir au pouvoir par un coup d’État. Omar el-Béchir s’est d’ailleurs marié avec la veuve de Ibrahim Shamssedine, Widdad Babeker, qui est devenue sa seconde femme en mars 2002.

Comment cette intox est-elle née ?

Aucun média sérieux n’a fait état d’une découverte de ce colonel dans les prisons soudanaises, et l’histoire racontée par ces publications est donc totalement inventée.

France 24 a pu retrouver cette intox sur un site mauritanien (publication en arabe).

Cette information a ensuite été traduite mot pour mot sur plusieurs pages Facebook mais aussi des sites sénégalais ou guinéens comme ci-dessous.

Elle a été attribuée au média "Tchad one" qui a nié sur sa page Facebook être derrière cette information.

Si vous voulez en savoir davantage sur la vérification des informations sur Internet, n’hésitez pas à consulter notre guide en cliquant sur l’image ci-dessous !


Cet article a été rédigé par Alexandre Capron (@alexcapron)