Une vidéo vue des millions de fois depuis le 31 mars fait beaucoup réagir sur Twitter et Facebook : elle montre un ballon dirigeable aux couleurs du site de commerce en ligne Amazon, duquel s’échappent des drones. Beaucoup d’internautes y voient la concrétisation d’une annonce faite en 2013 par le PDG du géant américain... sauf que la vidéo est graphiquement manipulée et qu’il n’en est rien.

"C’est le futur de la livraison", affirme une publication qui reprend la vidéo sur Facebook.




Sur Twitter, un internaute a lui estimé que l’image était "à la limite du dystopique", pour exprimer qu’elle montrerait un futur peu enviable.


Mais une recherche rapide permet de trouver que cette vidéo est en fait le résultat d’une manipulation graphique. Elle a été postée par un artiste vidéaste japonais, qui publie sous le compte Twitter @zozi009. La vidéo a d’abord été postée le 1er avril (heure japonaise) ou le 31 mars, selon l’heure de Twitter que l’on utilise. Puis deux jours plus tard, l’artiste a dit s’être inspiré des plans d’un engin expérimental : le Lockheed Martin P-791 et posté des croquis de son travail de réalisation. Il a également posté la vidéo d’origine, qu’il affirme avoir pise lui-même, à Miyajima, une île très prisée des touristes au Japon.



Contacté par notre rédaction, l’artiste nie toute intention de vouloir diffuser une fausse information : "Je me suis fait voler mon tweet. Je fais ça comme un hobby. Pour moi, il ne s’agissait que d’un poisson d’avril. J’en avais déjà fait l’an dernier", explique-t-il, renvoyant vers ce tweet . Questionné pour savoir s’il ne regrettait pas d’avoir induit des gens en erreur, l’artiste répond que cette vidéo est faite pour "les gens qui aiment les blagues".

Une vidéo qui joue sur un futur possible ?

Si l’artiste nie toute volonté de diffuser une fausse information, de nombreux internautes ont cru qu’Amazon avait bien lancé ses premières livraisons par drone.

Le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, a en effet annoncé dès 2013 qu’à un horizon de cinq ans, son entreprise pourrait utiliser ce nouveau moyen de transport. Si un premier test a été concluant en 2016 en Angleterre, via le service Amazon Prime Air, Amazon n’offre pas de service de livraison par drone à l’heure actuelle.

Jeff Bezos a néanmoins réaffirmé sa volonté de mettre en place ce service, qui doit permettre à des clients d’obtenir leur commande très rapidement. Pour ce faire, il devra néanmoins trouver un moyen de s’accorder avec les législations en vigueur, qui dans de nombreux pays, interdisent les vols de drones autonomes.