Observateurs

Depuis le début du mois de mars, un nouveau "challenge" est apparu sur les réseaux sociaux avec les hashtags #TrashtagChallenge, #Trashtag et #BasuraChallenge. Partie d'une publication sur le compte Facebook d'un jeune Américain, qui reprenait lui-même la photo d'un militant Algérien, l'initiative a fait le tour du monde. Et pour une fois, elle n’implique pas uniquement de mettre en avant une réalisation personnelle : ici, des internautes nettoient un lieu jonché de déchets, et publient les photos avant/après sur les réseaux sociaux.

"Voici un nouveau challenge pour tous les adolescents qui s'ennuient". Le 5 mars, un internaute basé en Arizona, Byron Román, aux États-Unis, publie sur Facebook un montage de deux photos. Sur celle du haut, un jeune homme est assis dans un bois recouvert de déchets. En dessous, une autre image le montre debout, au même endroit, devant des sacs-poubelle. Cette fois-ci, le lieu est propre. En légende, il invite d'autres internautes à en faire de même :
 
Prenez en photo un endroit qui a besoin d'être nettoyé, puis prenez une photo après avoir fait quelque chose pour changer cela, et postez-la [sur les réseaux sociaux]. Rejoignez le combat.


Sur les photos, c'est en fait le jeune militant écologiste Algérien, Drici Tani Younes, comme l'a expliqué quelques jours plus tard Byron Román sur sa page Facebook. "Le challenge est 100% algérien", a écrit sur le réseau social Drici Tani Younes. Ce dernier a également partagé de nouvelles images de son opération de nettoyage. 



Les deux internautes ont en tout cas réussi à lancer un mouvement. En dix jours, la publication de Byron Román a été partagée plus de 331 000 fois sur Facebook et reprise sur d'autres réseaux sociaux. Rapidement, des milliers de personnes partout dans le monde, en Inde, au Chili, au Bahreïn, au Paraguay ou encore en France, ont répondu à l'appel et diffusé les images de leurs actions sur les réseaux sociaux avec les hashtags dédiés. Un compte Instagram spécifique, "trashtagchallenge", a encore été lancé pour relayer les différentes initiatives.






Environ 5 000 milliards de sacs en plastique sont consommés chaque année dans le monde et, comme l'essentiel du plastique, seule une infime proportion est recyclée, affirmait l'ONU en mai 2018. Selon un rapport publié début mars par l'ONG WWF, la production de plastique pourrait même augmenter de 40 % d'ici à 2030.

Face à ce constat, les citoyens se mobilisent, un peu partout dans le monde, pour agir à leur échelle.

>> Lire sur les Observateurs :

Faire du jogging en ramassant des déchets, le geste citoyen venu du Togo

Des selfies devant les déchets : les images choc pour assainir la Guinée

En Tunisie, 21 tonnes de déchets "recyclés" en cartables scolaires

Déchets, hygiène, transports : des habitants veulent "sauver" Casablanca