Observateurs

Un avion de la compagnie Ethiopian Airlines s’est écrasé dimanche 10 mars alors qu’il effectuait une liaison entre Addis-Abeba (Ethiopie) et Nairobi (Kenya), tuant les 157 personnes à bord. Comme souvent lors de catastrophes comme celle-ci, des images censées montrer les quelques minutes qui ont précédé le crash ont rapidement circulé. La rédaction des Observateurs de France 24 a sélectionné trois des vidéos les plus partagées et vous explique comment les vérifier.

1. Prêter attention à l’heure de vol et au plan des sièges de l’appareil

Cette vidéo semble être la plus largement relayée sur les réseaux sociaux, avec près de 500 000 vues.

L’homme qui tient le téléphone filme autour de lui. Pendant presqu’une minute, on entend des enfants pleurer tandis que les passagers se sont équipés de leur masque à oxygène jaune. Tous semblent calmes. Des hôtesses se déplacent dans les allées et s’arrêtent par moment pour discuter avec certaines personnes.

Est-ce bien un vol de la compagnie Ethiopian Airlines ? Oui. Au tout début de la vidéo, le passager situé derrière l’homme qui filme se penche en avant : on peut alors voir le logo vert, jaune et rouge de la compagnie sur l’appui-tête de son siège.

>> À lire aussi sur Les Observateurs : Attention aux fausses images du crash aérien en Indonésie

Est-ce qu’il s’agit du vol ET302 qui s’est écrasé le 10 mars ? Non, et plusieurs indices le confirment.

D’abord, les stores des hublots sont relevés et l’on remarque qu’il fait nuit à l’extérieur. Or, l’avion qui s’est écrasé dimanche dernier avait décollé d’Addis-Abeba à 8 h 38 heure locale. Il devrait donc faire jour.

Par ailleurs, certains passagers ont encore leurs tablettes baissées. Sur celles-ci, on peut voir des plateaux repas. Le vol ET302 s’est écrasé six minutes après le décollage : l’équipage à bord n’aurait donc jamais eu le temps de servir ses passagers, et il est peu probable qu’une compagnie propose une collation aussi rapidement.

Passons maintenant à un élément un peu plus technique : le plan de l’appareil. L’avion qui s’est écrasé était un Boeing 737 Max-8. C’est un avion étroit qui ne comporte que deux rangées de trois sièges de chaque côté, séparées d’un couloir au milieu. La scène capturée dans la vidéo se déroule, elle, dans un appareil qui comporte deux allées, ressemblant plutôt à un Boeing 737-8 Dreamliner. Une simple recherche sur Google permet de trouver le plan des deux types d’avion.

Les masques à oxygène jaunes que portent les passagers prouvent également qu’il s’agit bien d’un Dreamliner. Dans ce type d’avion, les masques à oxygène se présentent sous la forme d’un pot relié à un tube, ce que l’on peut clairement voir dans la vidéo. Alors que dans les autres appareils, ils sont composés d'un petit sac.

Enfin, sur les vols commerciaux, les masques à oxygène tombent automatiquement si l’avion perd la pressurisation de la cabine à une altitude supérieure à 14 000 pieds (environ 4 270 mètres). Selon le site Flight Radar 24, qui délivre des informations en temps réel sur les vols d’avions commerciaux, le vol ET302 n’avait pas atteint plus de 8 000 pieds (environ 2 440 mètres), ce qui n’est pas assez haut pour que les masques tombent automatiquement (voir ci-dessous).


Ces détails prouvent que la vidéo ne montre pas l’intérieur du vol Addis-Abeba / Nairobi du 10 mars.

Nous n’avons cependant pas pu trouver l’origine exacte de cette vidéo. Nous mettrons à jour cet article si nos recherches nous permettent d’avoir plus d’éléments.

2. Ecouter les annonces du pilote

Cette deuxième vidéo a été filmée avec un smartphone depuis les dernières rangées d’un avion. Elle a été vue plus de 100 000 fois sur cette publication. Elle montre des passagers paniqués alors que l’avion est pris en pleine turbulence.

Les images ont été publiées sur Facebook par une source peu fiable, qui partage fréquemment des contenus non-vérifiés.

La rédaction des Observateurs de France 24 avait déjà repéré cette vidéo, notamment lorsque des internautes l’avaient mise en ligne lors d’un autre crash, celui de l’Airbus A320 d’EgyptAir, qui s’était écrasé en mer Méditerranée en mai 2016.

Il est très simple de réaliser qu’il ne peut s’agir ni de ce vol EgyptAir ni de celui d’Ethiopian Airlines. À la fin de la vidéo, le pilote fait une annonce : "Mesdames et messieurs, nous avons atterri à Jakarta. Veuillez rester assis et garder votre ceinture de sécurité attachée". Ce vol de la compagnie Etihad Airways, reliait en fait Abou-Dhabi à Jakarta le 5 mai 2016.

>> À lire sur Les Observateurs : Comment vérifier cette fausse vidéo du crash Egyptair en trois clics

3. Lire les commentaires

Une autre vidéo a été publiée sur Twitter lundi 11 mars et a été vue plus de 75 000 fois. Filmée depuis une voiture, on y voit un avion effectuant un dangereux virage dans le ciel avant de chuter et de s’écraser au bord de la route.


Ici, il suffit… de lire les commentaires. Plusieurs internautes indiquent ainsi sous la publication que ces images sont anciennes et montrent un "cargo plane", un avion de marchandises. Grâce à une recherche sur Google avec les mots clés "crash" et "cargo plane", on retrouve bien la même vidéo sur des sites d’information. Selon le Guardian, la vidéo date de 2013 lorsqu’un Boeing 747 américain s’est écrasé près de la base aérienne de Bagram en Afghanistan.

Vous pouvez retrouver tous nos conseils pour vérifier les images qui circulent sur les réseaux sociaux avec notre Guide de vérification des images amateur.

Cet article a été écrit par Catherine Bennett.