Observateurs

Pour protester contre les autorités qui ont tardé à faire goudronner une rue de leur quartier, des habitants de la commune de Baghlia, dans la wilaya de Boumerdès au nord de l’Algérie, ont lancé une initiative inédite. Ils ont labouré ce bout de rue de 200 mètres et y ont planté oignons, ail et patates.

Diffusées sur les réseaux sociaux mardi 15 janvier, notamment sur la page Facebook Baghlia ville, qui relaie des informations sur la commune, les images ont rapidement attiré l’attention des médias.

"Cela fait plus de cinq mois que nous attendons le lancement des travaux de goudronnage de la rue", a expliqué un habitant interrogé par la chaîne privée El Bilad TV.

Les commerçants de cette rue, bordée de magasins de pièces détachées et de garages de mécanique auto, se disent pénalisés par cette situation. "Les gens ne viennent plus ici en voiture à cause de la boue, l’activité a considérablement baissé, déplore un riverain. Nous avons donc décidé de nous lancer dans l’agriculture pour pouvoir joindre les deux bouts."

Interrogé par la chaîne privée Ennahar, le maire de cette commune de 20 000 habitants a expliqué que les travaux avaient commencé le 18 décembre 2018, mais qu’ils avaient été interrompus à cause des pluies qui se sont abattues sur la région ces dernières semaines.

Ce mode de protestation particulièrement original lancé par les habitants de Baghlia semble toutefois avoir déjà porté ses fruits. Un journaliste local a constaté que les travaux ont repris dès mercredi 16 janvier.