Une photo qui circule sur les réseaux sociaux montre Joseph Kabila, le président sortant de la République démocratique du Congo, remettre de façon solennelle lors d’une cérémonie un document à Emmanuel Ramazani Shadary, candidat à l’élection présidentielle dont le scrutin s’est tenu dimanche 30 décembre et dont les résultats ne sont pas encore connus. Selon la légende, il s’agirait d’une "passation de pouvoir" entre les deux hommes. Mais le cliché est ancien et montre tout autre chose.

Les commentaires qui accompagnent cette image partagée plusieurs centaines de fois présentent la scène comme une "passation de pouvoir en catimini" qui aurait eu lieu mercredi 2 janvier alors qu’au même moment "les Congolais patientent avant la publication des résultats de l’élection présidentielle". Ce qui accréditerait la thèse d’un déni de démocratie et d’une élection comme prétexte à une transmission du pouvoir vers le candidat soutenu par le président sortant.



>> LIRE SUR LES OBSERVATEURS : RD Congo : Un magazine publie les résultats à l'avance ? C'est faux !


Sauf que le cliché est beaucoup plus ancien et a été pris dans un contexte très différent : il ne s’agit pas d’une passation de pouvoir. On peut le constater en effectuant une recherche d’image inversée à partir de cette photo (apprendre comment faire une recherche d'image ici). On découvre alors qu’elle figure déjà dans un article de DRCONGOAVENIR daté du 30 août 2018 et faisant état de la cérémonie de remise de diplômes aux lauréats de la 3e promotion du Collège des hautes études des stratégies de défense qui s’est tenue à Kinshasa le mercredi 29 août 2018.

Par ailleurs la photo en question figure également dans un tweet du compte officiel du cabinet du président de la République démocratique du Congo daté également du 29 août 2018 et communiquant sur cette cérémonie.



Un de nos Observateurs présent lors de cette cérémonie confirme que l’homme en costume bleu recevant un diplôme des mains de Joseph Kabila est bien Emmanuel Ramazani Shadary, alors déjà désigné candidat de la majorité à l’élection présidentielle. Un autre tweet daté du 30 août le confirme :

Et sur cette vidéo, montrant la scène sous un autre angle, on voit clairement le visage du candidat à partir de 10:02 :


La proclamation de résultats provisoires était attendue pour le dimanche 6 janvier mais le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) a déclaré à l’AFP jeudi 3 janvier qu’un report était à envisager : “Nous faisons de notre mieux pour qu’on publie les résultats le 6 janvier. Mais si on n’y arrive pas, à l’impossible, nul n’est tenu.”