L’année commence mal pour la députée irakienne Wihda al-Jamily : une vidéo la montrant tirer en l’air avec un pistolet s’est rapidement propagée sur les réseaux sociaux le 1er janvier. On y voit la députée assise dans une voiture, sur le siège passager, qui tire deux coups en l’air tout en regardant la caméra. L’homme qui la filme comment, en arabe : "Bienvenue à la chasseuse" ("Hala bessayyada !").


L’expression "hala bessayyada !" est devenue un hashtag sous lequel de nombreux internautes irakiens – et même de pays voisins du Golfe, comme le Koweït ou l’Arabie Saoudite – ont partagé la vidéo et se sont indignés du geste de la députée. Il faut dire que ces images sortent au moment où les autorités irakiennes annoncent que les tirs d’armes à feu et les feux d’artifice durant la célébration du Nouvel An ont fait un mort et 77 blessés.

Wihda al-Jamily, qui fait partie de la commission des droits de l’Homme au parlement irakien, s’est excusé sur sa page Facebook officielle. Elle justifie son geste en rappelant ses "origines tribales", et explique que la vidéo est filmée lors du mariage d’un proche dans la région de Ramadi. La tradition tribale consiste en effet à tirer en l’air durant les célébrations de mariage. Mais la publication a depuis été supprimée.

Le statut de la députée Wihda al-Jamily a été partagé par un utilisateur de Twitter qui l'a commenté en ces termes :"Voilà comment ils se comportent avec le peuple et ils essayent de le berner".

Les tirs en l’air sont interdits en Irak, et plusieurs voix se sont élevées pour demander à ce que la députée soit jugée pour son acte malgré son immunité parlementaire.

Dessin commentant le geste de la députée où cette dernière dit "j'ai une immunité", tandis que la pancarte au premier plan rappelle que les tirs en l'air sont interdits.