Une photo fortement relayée entre internautes congolais montre une pile de magazines sur lesquels on peut lire "Ramazani Shadary, déjà élu avec 58,35%". Beaucoup ont affirmé que la photo prouverait que l’élection présidentielle du 30 décembre était truquée, et que des journalistes avaient été informés du résultat. Mais ce magazine n’est pas une édition récente.

La photo circule dans beaucoup de publications sur les réseaux sociaux avec l’affirmation : "Ce lot aurait été découvert dans les locaux de l'Ambassade de RDC à Londres et à Paris", et indiquant que les résultats seraient donc connus d’avance.




La rédaction des Observateurs de France 24 a pu évaluer que cette publication a été partagée environ 800 fois toute publication confondue sur Facebook. Nous l’avons aussi repérée dans plusieurs groupes de discussion entre Congolais sur WhatsApp. Elle est également commentée dans cette vidéo sur YouTube .


Un magazine a-t-il publié à l’avance des résultats donnant Emmnuel Ramadani Shadary vainqueur de l'élection présidentielle en RD Congo ?

Le magazine en question est intitulé "Grands Lacs", édité à Londres, réputé favorable au président Joseph Kabila et son parti. La rédaction des Observateurs de France 24 a contacté des membres de sa direction et pu se procurer l’exemplaire en question.

On y voit que le magazine est une édition de octobre/novembre 2018 : il a donc été édité plus de deux mois avant le vote.


Contacté par France 24, Sam Mpengo, directeur général du magazine, a expliqué que le chiffre de 58,35% était issu d’un sondage réalisé essentiellement auprès de "représentants de l’église catholique" dans toutes les provinces et dont les réponses ont été récoltées durant deux mois avant la publication en octobre.

Un chiffre donc non officiel, loin devant les chiffres les plus optimistes pour le candidat de la majorité présidentielle, comme celui du sondage "Les Points" de décembre 2018, donnant Emmanuel Ramazani Shadary à 49,7% des intentions de vote. Des chiffres à prendre avec des pincettes car d’autres sondages commandés par le Groupe d’études sur le Congo à des instituts donnent Martin Fayulu gagnant dans les mêmes proportions.

Les résultats provisoires ne doivent être proclamés que samedi 5 janvier, d'après la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

 

Pour retrouver tous nos articles de vérification, sur l’élection en RD Congo, ou ailleurs, consultez notre rubrique "Intox"