Depuis le 13 décembre, de nombreux Ivoiriens publient des photos sur les réseaux sociaux, censées montrer des bracelets électroniques. Ce jour-là, les juges de la Cour pénale internationale avaient discuté de la possibilité d’une remise en liberté provisoire de Laurent Gbagbo, l’ex-président ivoirien, et le procureur avait alors déclaré qu’elle serait conditionnée au port d’un bracelet électronique. De nombreux internautes ont donc décidé de tourner en dérision cette recommandation.

Regardez notre vidéo sur le "bracelet électronique challenge" lancé par les internautes ivoiriens :

Laurent Gbagbo est incarcéré à La Haye, auprès de la Cour pénale internationale, depuis novembre 2011, pour son rôle dans la crise post-électorale de 2010-2011. Il est notamment accusé de crimes contre l’humanité. Depuis le début de son procès, 14 demandes de remise en liberté lui ont déjà été refusées.

Les Ivoiriens tournent régulièrement en dérision certaines informations concernant les hommes politiques, sur Internet.

>> LIRE SUR LES OBSERVATEURS :
- "Avant Alassane Ouattara, il n'y avait pas d'avion" : un ministre ivoirien raillé sur le Web
- Akoto Challenge : les internautes ivoiriens parodient leurs politiques à genoux