Il a instauré une dictature terrible sur le Libéria de 1980 à 1990, date de son assassinat par des opposants. Quatre mois plus tard, Samuel Doe aurait dû inaugurer le fastueux palais qu’il s’était fait construire... Aujourd’hui, l’édifice est devenu un repaire malfamé et tombe en ruines. Ce bâtiment mystérieux a fasciné notre Observateur, qui a réussi à s’y introduire pour le photographier et le filmer.

Saint-Tra Bi est un journaliste ivoirien. De passage à Zwerdu (sud-est). Il raconte son étonnante visite du palais de Samuel Doe dans cette vidéo extraite de notre émission :