Pour protester contre l’annulation d’un vol, le ministre du Tourisme du gouvernement de la province du Gilgit-Baltistan, au nord du Pakistan, a eu une réaction pour le moins radicale, vendredi 16 novembre : dans le hall de l’aéroport d’Islamabad, d’où il devait décoller pour Gilgit, il a brulé ses vêtements. Les images de l’incident, relayées sur les réseaux sociaux, ont provoqué la colère de nombreux internautes pakistanais.

Fida Hussain devait renter dans sa région avec la compagnie nationale Pakistan International Airlines. Sauf que celle-ci a dans un premier temps annoncé que le vol était retardé, puis l’a finalement annulé, au motif que les conditions météo étaient mauvaises. Ce qui a mis le ministre local dans une colère noire : il a mis le feu à ses vêtements, comme on le voit sur ces images partagées sur Facebook. À un moment, un employé de l’aéroport apporte un extincteur pour éteindre le feu, mais le ministre le repousse brutalement avec un coup de pied.


La colère du ministre ne s’arrête pas là. Une deuxième vidéo le montre en train de se disputer avec un employé de l’aéroport. "Vous dites que la météo est mauvaise. La météo est mauvaise pour un vol et pas mauvaise pour un autre ?" s’emporte Fida Hussain, selon une traduction faite par le média pakistanais Dawn. Il a ensuite enjoint à l’employé de faire venir son supérieur, en le bousculant énergiquement.

"Cet homme est pathétique"

Les images ont suscité l’exaspération de nombreux internautes pakistanais. Certains ont posté des commentaires sur la page Facebook du ministre, l’accusant de se croire au-dessus de la loi.

Traduction : "Une personne que ne respecte pas les autres personnes n’a pas le droit de les représenter. Il doit démissionner et s’excuser publiquement. Il n’est pas au-dessus de la loi, il n’est pas meilleur que les autres. C’est absolument scandaleux."

Traduction : "Cet homme est pathétique. Sa place est derrière les barreaux. Son attitude n’est du tout professionnelle."

Mardi 20 novembre, la Cour suprême du Pakistan a en outre annoncé avoir adressé une citation à comparaître à Fida Hussain ainsi qu’à l’employé qu’il a bousculé. "Comme rapporté par les médias, l’indicent est survenu en raison de l’annulation d’un vol en raison de mauvaises conditions météo, et le ministre a poussé l’agent si fort que ce dernier est tombé ", a indiqué la Cour suprême dans un communiqué. Le ministre du Tourisme du Gilgit-Baltistan devait comparaître samedi 17 novembre devant la Cour.

Malgré le tollé, Fida Hussain n’a fait aucune allusion à cet incident sur sa page Facebook. Comme si de rien n’était, sur sa dernière publication datant de jeudi 22 novembre, le ministre a posté une ancienne interview où il vante la beauté des paysages de la province du Gilgit-Baltistan.