Cette vidéo circule sur les réseaux sociaux depuis le 10 octobre. Le commentaire qui l’accompagne raconte que de jeunes Émiratis ont offert à leur père une balade dans les airs, attaché à des ballons d’hélium, à la manière du film d’animation "Là-haut". Mais celui-ci aurait fait une chute après avoir traversé la frontière d’Oman et se serait gravement blessé. Sauf que cette histoire est fausse : la scène clé de cette vidéo est une publicité pour un projet immobilier aux Émirats arabes unis.

Ces images ont circulé dans plusieurs pays, notamment en Inde, en Arabie saoudite, en Algérie et en Turquie, où elles ont été retweetées plus de 800 fois et ont récolté plus de 2 300 "likes", uniquement sur le compte du média Ensonhaber.

La vidéo est constituée d’un assemblage de trois séquences : une première partie censée montrer le moment où le supposé père s’envole dans les airs assis sur une chaise reliée à des ballons d’hélium, une deuxième séquence où il est repéré par des gardes-frontière alors qu’il traverse la frontière entre les Émirats arabes unis et Oman, et enfin son évacuation sur un brancard vers un hélicoptère à la suite de sa supposée chute.

Sur Facebook, la vidéo est souvent accompagnée d'un commentaire en anglais, qu’on pourrait traduire comme suit :

"C’est ce qui arrive quand vous n’avez pas de plan pour redescendre (...). Ces jeunes Émiratis ont attaché leur père à des ballons d’hélium, en pensant que ce serait drôle. Devinez quoi ! Il s’est éloigné, a traversé la frontière d'Oman, où il a été repéré par les gardes-frontière et, finalement, il a été retrouvé dans les montages d’Oman, gravement blessé."


En réalité, et comme l’explique le site turc spécialisé dans la vérification des informations Teyit.org, la première séquence de cette vidéo est à l’origine une publicité réalisée par une agence de communication, appelée Misfit Content Creators, pour le compte d’une compagnie immobilière en 2016. Le clip fait la promotion d’un projet de résidences sur le front de mer de Dubaï, conçu par l’entreprise Emaar Dubaï Harbor.


Légende : voici la vidéo originale, une publicité conçue par l’agence de communication Misfit Content Creators.

L’agence de communication Misfit Content Creators n’a pas manqué de dénoncer ce faux sur sa page Facebook.


Les deux autres séquences ont été sciemment rajoutées à la vidéo des ballons, dans le but de construire un récit totalement fictif.

La deuxième séquence montre un objet non identifié en train de voler, mais nous n'en connaissons pas la provenance.

Quant à la séquence de l’hélicoptère, elle montre l’évacuation d’une femme décédée, après avoir effectué une chute depuis le haut d’une montagne au cours d’un trekking, dans l’Émirat de Ras al-Khaïma, le 21 septembre 2018. L’accident avait été relaté par plusieurs médias locaux, dont le Khaleej Times.


S’envoler avec des ballons d’hélium : la cascade a déjà été réalisée par le passé. En octobre 2017, un jeune britannique a réussi à atteindre une altitude de 2 400 mètres assis sur une chaise de camping et suspendu à une centaine de ballons d’hélium.

En 1987, l’aventurier américain Larry Walters était parvenu à s’envoler à une altitude de 4 600 mètres, assis sur sa chaise de jardin qu’il avait attaché à 42 ballons.