Sur Facebook, une vidéo prétendant montrer des migrants qui "envahissent une boulangerie en Espagne" a été vue plus de 410 000 fois depuis le 13 août. Sauf qu’il ne s’agit pas du tout de migrants, sans compter que la vidéo a été tournée en Afrique du Sud, fin 2015.


ACTUALISATION - 20 août 2018 :
Depuis la publication de notre article, la page Facebook a modifié le titre de cette vidéo, qui n'est plus "Des migrants envahissent une boulangerie en Espagne. Une chance pour l'Espagne ?", mais "Vandalisme, encore et toujours... drôle d'enrichissement".  Il est possible de s'en rendre compte en retournant sur la publication, puis en cliquant sur "Afficher l'historique des modifications" (voir les deux captures d'écran ci-dessous).





Cette vidéo a été postée le 13 août sur la page Facebook "Vive la France" – qui relaie de nombreux contenus proches des idées de l’extrême droite – avec le titre suivant : "Des migrants envahissent une boulangerie en Espagne. Une chance pour l'Espagne ?" Elle comptabilise déjà plus de 410 000 vues et 13 000 partages.

Dans cette vidéo de 1'44'' – qui provient manifestement d’une caméra de surveillance – on voit de nombreux hommes noirs entrer dans ce qui ressemble à une boutique déserte : certains passent par dessus le comptoir, l’un d’eux brise une vitrine, un autre ouvre la caisse pour dérober l’argent à l’intérieur… Certains portent un foulard leur cachant le visage. Au bout de 50 secondes, la boutique est vide à nouveau, sens dessus dessous. Puis certains hommes reviennent et les pillages reprennent.

En regardant cette vidéo attentivement, plusieurs détails permettent pourtant d’émettre des doutes quant à la véracité de la légende. Tout d’abord, on peut lire en bas de la vidéo "11/19/2015" : ces images semblent donc avoir été tournées le 19 novembre 2015. De plus, le décor ne ressemble pas vraiment à une boulangerie. Enfin, dans les commentaires, plusieurs internautes indiquent que la vidéo aurait été tournée en Afrique du Sud.

Une vidéo tournée en novembre 2015, en Afrique du Sud

En faisant une recherche sur Google avec quelques mots-clés, comme "19 november 2015 looting south africa" ("looting" signifie "pillage"), en ciblant uniquement les contenus publiés en novembre 2015, il est alors possible de retrouver une autre vidéo tournée le même jour, au même endroit, mais sous un angle différent (voir ci-dessous). Le titre de cette vidéo est "Looting of shop on campus PTA TUT", ce qui signifie : "Pillage d’un magasin sur le campus de l’Université de technologie Tshwane (TUT) à Pretoria". Elle a été publiée le 23 novembre 2015.

En faisant quelques recherches supplémentaires sur Google et YouTube, avec des mots-clés tels que "2015 looting pretoria TUT", on peut ensuite retrouver la même vidéo que celle publiée sur la page Facebook "Vive la France", mais dans une version plus longue (6') : on y voit ainsi des femmes avec une casquette jaune faire le ménage derrière le comptoir, avant l’arrivée des pilleurs (voir ci-dessous). Là encore, la vidéo a été publiée le 23 novembre 2015.


D’après un article publié à l’époque, ce sont des étudiants qui se sont livrés à ces pillages dans une cafeteria de l’Université de technologie Tshwane, à Pretoria, en marge de protestations étudiantes. Un autre article précise que la police a arrêté 16 étudiants en lien avec ces violences, avant de les relâcher le lendemain.
 

Une vieille intox

Ce n’est pas la première fois que cette vidéo de pillage est sortie de son contexte, pour véhiculer de fausses informations. En Italie par exemple, elle avait déjà été relayée en 2016 sur une page Facebook qui avait prétendu qu’il s’agissait de migrants ayant pris d’assaut le local situé à côté de l’hôtel qui les hébergeait gratuitement.