INTOX

Non, l'Élysée n’a pas mis "tous les noirs derrière" lors de la réception des Bleus

Certains internautes ont jugé que "tous les noirs" avaient été mis "derrière", lors de la réception des Bleus sur le perron de l'Élysée, le 16 juillet.
Certains internautes ont jugé que "tous les noirs" avaient été mis "derrière", lors de la réception des Bleus sur le perron de l'Élysée, le 16 juillet.

Publicité

"À l'Élysée, ils ont mis tous les noirs derrière" : c’est la légende qui accompagne une photo montrant Emmanuel Macron entouré de l’équipe de France de football, sur le perron du palais présidentiel, dans plusieurs publications Facebook. Sauf que d'autres photos, prises avec un angle plus large, montrent une réalité différente.

Le 16 juillet, le président Emmanuel Macron et son épouse ont reçu les joueurs de l’équipe de France de football et leur entraîneur Didier Deschamps à l’Élysée, après leur descente des Champs-Élysées pour célébrer leur victoire face à la Croatie lors de la finale de la Coupe du monde (4-2).

Dans une ambiance décontractée, ils ont ainsi posé sur le perron du palais présidentiel face aux caméras et aux appareils photo, avant de chanter l'air de "I will survive", puis "La Marseillaise".

Dès le lendemain, plusieurs publications Facebook ont critiqué le fait que les joueurs de couleur noire avaient été placés "derrière" – accompagnées d'une photo censée appuyer cette affirmation – telles que celles-ci-dessous.

Publication partagée plus de 4 300 fois.

Publication partagée plus de 400 fois.

Publication partagée plus de 200 fois.

En regardant uniquement cette photo, les joueurs noirs semblent effectivement être placés derrière les autres, les blancs encadrant le président de la République. D’autres images semblables publiées dans d’autres médias pourraient d'ailleurs appuyer cette idée (ici par exemple).

Sauf que la réalité n’est pas celle-là. Il suffit de rechercher d’autres photos de cet événement, cadrées de façon plus large, pour constater que "tous les noirs" n’ont pas été mis derrière, puisque Thomas Lemar, Steve Mandanda et N’golo Kanté se trouvent devant, à gauche.

Certains internautes ne s’y sont d’ailleurs pas trompés, à l’image de ceux-ci-dessous, qui dénoncent une polémique inutile.

Il est donc essentiel de toujours vérifier s’il existe d’autres photos, car un cadrage différent peut changer la perception que l'on a d'une image.

>> LIRE SUR LES OBSERVATEURS : Mamoudou Gassama, le prince William, un enfant migrant : quand l'angle de prise vue change tout