INTOX

Cette vidéo ne montre pas un enfant palestinien étranglé par un policier israélien à Jérusalem

Capture d'écran de la vidéo publiée sur Facebook.
Capture d'écran de la vidéo publiée sur Facebook.

Publicité

Des milliers d’internautes ont partagé cette vidéo montrant un jeune garçon étranglé et violemment maintenu au sol par un policier, présenté comme un Palestinien "tué par un policier israélien". Dans un contexte d’escalade de la violence entre Israël et la Palestine ces dernières semaines, il s’agit d’une vieille intox qui refait surface.

Plusieurs internautes ont signalé à la rédaction des Observateurs de France 24 une vidéo circulant massivement sur les réseaux sociaux depuis plusieurs jours. Une version retouchée et à la qualité dégradée a notamment été partagée plus de 18 000 fois depuis sa publication dans un groupe arabophone dédié à la cuisine, le 17 mai 2018.

Capture d'écran de la publication Facebook, disponible en suivant ce lien.

L’internaute qui a publié la vidéo indique en légende : "un membre de la police israélienne a tué un enfant palestinien, en l’étranglant […] lors des manifestations de samedi, qui ont suivi l’annonce du transfert de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem. Cet enfant innocent a pu prononcer la chahada (profession de foi) dans son dernier souffle".

Il est précisé que cette vidéo a été "effacée de YouTube, Facebook et Google". L’internaute conclut sa publication en demandant aux internautes de la partager pour "montrer ce qui se passe dans le monde".

 

"Cette vidéo montre un enfant palestinien étranglé par un policier israélien"

En réalité, cette vidéo n’a rien à voir avec le conflit israélo-palestinien. La vidéo montre en fait un jeune garçon interpellé par la police suédoise dans la ville de Malmö en février 2015, à la suite d’un contrôle des billets de train.

Version originale de la vidéo, publiée par le média suédois Sydsvenskan le 9 février 2015.

On peut clairement distinguer dans la vidéo originale, de bien meilleure qualité, les inscriptions figurant sur les gilets fluorescents des policiers. Il y est écrit "Ordningsvakt" [agent de sécurité en français], le nom donné à une branche de la police suédoise. Il est donc faux d’affirmer que cette vidéo montre un policier israélien en train d’étrangler un enfant palestinien.

Ce n’est pas la première fois que cette intox fait surface : en novembre dernier, nos confrères de CheckNews avaient déjà expliqué que la vidéo circulait alors que Donald Trump venait d’annoncer sa décision de déménager l’ambassade d’Israël de Tel-Aviv à Jérusalem.