PHILIPPINES

Aux Philippines, une île paradisiaque fermée… à cause d’excréments

Capture d'écran de la vidéo relayée par DENR Western Visayas
Capture d'écran de la vidéo relayée par DENR Western Visayas
Publicité

L'île de Bocaray, aux Philippines, est l'une des plus visitées d'Asie du Sud-Est mais elle est aussi l'une des plus polluées. Jeudi 26 avril, le gouvernement a décidé d’interdire l'entrée de l’île aux touristes, indiquant qu’un grande quantité d’excréments avait été déversée sur ses plages.

Les autorités locales ont lancé jeudi une opération de nettoyage de l’île. Une vidéo diffusée par le département de l'environnement et des ressources naturelles de la région de Visayas ouest, à laquelle l'île est rattachée, montre des employés ramasser des algues vertes sur la plages.

En raison de la vétusté du réseau d’évacuation des eaux usées, les excréments sont directement déversés dans des fosses sceptiques dans certaines régions de l’île, avant d’être rejetés à la mer. Cette prolifération de la matière fécale a provoqué l’apparition de grandes quantités d’algues vertes sur les plages.

Ce phénomène appelé "marée verte "se produit régulièrement en Bretagne, dans l’ouest de la France.

Cité par RFI, le ministère de l'environnement des Philippines a indiqué que 195 commerces et 4000 particuliers ne sont pas connectés au réseau d'égout alors que le nombre de touristes sur l'île n'a cessé d'augmenter ces dernières années. Il a en effet atteint plus de 500 000, rien que pour le premier trimestre de 2018.

Le président philippin Rodrigo Duterte a annoncé la fermeture de l’île le 4 avril, indiquant qu’elle était devenue un "fosse sceptique ". Dans un communiqué paru le 26 avril, jour effectif de la fermeture, le président Duterte a déclaré l'île en "État de catastrophe". "Une haute concentration de coliformes fécaux" at été retrouvés sur les plages à l'est de l'île, précise le document.

Les autorités ont en outre annoncé qu’elles allaient rénover le système de traitement des eaux usées, d’ici la réouverture du site au public le 25 octobre 2018.