Accéder au contenu principal
IRAN

Les Iraniens rembarrent un mollah qui tentait de saboter la scène d'un concert

Le mollah a tenté de détruire les affiches et la sono, avant d'être éconduit. Captures d'écran d'une vidéo amateur de la scène.
Le mollah a tenté de détruire les affiches et la sono, avant d'être éconduit. Captures d'écran d'une vidéo amateur de la scène.
2 mn

Publicité

Un concert donné à l’occasion de Norouz, le nouvel an iranien, le 1er avril, a été interrompu à Bushkan, dans le sud de l’Iran, après qu’un mollah a tenté de déchirer la décoration et d’arrêter la sono. Il a été éconduit, sous les huées du public. Et les vidéos de la scène ont massivement circulé sur les réseaux sociaux iraniens, donnant l’occasion de critiquer les religieux ultraconservateurs et leur intolérance envers toute manifestation musicale.

En Iran, les concerts sont légaux, sauf ceux de femmes qui se produiraient seules sur scène face à une audience masculine. Les autorités locales délivrent des permis pour les musiciens et chanteurs masculins et pour les femmes qui assurent les chœurs ou jouent des instruments. Cela n’empêche pas ces manifestations de subir régulièrement la pression et les critiques de religieux.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.