Comme les photos, les vidéos peuvent être retouchées de façon plus ou moins subtile. Ces manipulations sont les plus difficiles à détecter, mais des outils en ligne peuvent vous aider et vous mettre sur la voie afin de repérer ces retouches, de plus en plus fréquentes.

Dans l’onglet “Forensics”, qui rassemble plusieurs fonctionnalités similaires à celles de Forensically, vous pouvez ajouter des captures d’écran de vidéos (fichiers ou liens) et tenter de trouver des incohérences graphiques dans les images. Mais ça ne fonctionne pas à chaque fois.


Voici un exemple : une vidéo manipulée, montrant l’activiste anti-armes américaine Emma Gonzales déchirer la Constitution américaine, a été diffusée en mars 2018. Des internautes conservateurs ont en fait repris une vidéo où elle déchirait une cible de tir pour la remplacer par une image de la Constitution, grâce à la technique du “motion tracking”.


Dans ce cas, l’outil d’analyse technique d’InVid repère des incohérences graphiques dans la capture d’écran. Ci-dessous, la zone correspondant à la Constitution est bien plus sombre que le reste, ce qui signifie que les qualités sont différentes et qu’une retouche a très probablement été faite.


En passant dans l’outil une photo associée à la vidéo, montrant le même geste, le résultat est encore plus net.


Dans les différents outils, on remarque une très nette démarcation de la zone correspondant à la feuille de papier déchirée par Emma Gonzales, ce qui nous met sur la voie d'une manipulation par retouche graphique.

Ici les deux résultats diffèrent parce que les deux qualités d’images sont différentes. Une vidéo retouchée est plus difficile à repérer parce qu’il faut faire des captures d’écran, qui altèrent la qualité de l’image et le niveau de détail. Elles lissent les aspérités et atténuent les signes de retouche.

Pour repérer ces vidéos, il faut donc redoubler d’attention face aux détails, et adopter de bons réflexes pour enquêter. Et surtout, garder à l’esprit que ces outils ne permettent pas toujours de faire éclater la vérité : ils ne sont que des éléments permettant de faire avancer votre recherche.

>> LIRE SUR LES OBSERVATEURS : Les réflexes de base pour éviter les pièges du web
 
Des techniques de plus en plus évoluées

Aujourd’hui, les techniques de retouches de vidéos atteignent des niveaux de subtilité déconcertants. L’université de Washington est ainsi parvenue à synthétiser les mouvements de la bouche de l’ancien président américain Barack Obama à partir de 14 h de vidéos de ses discours. Ils sont désormais capables de fabriquer une vidéo faisant dire absolument n’importe quoi au président, avec une voix synthétique imperceptible et des mouvements de bouche ultra-réalistes.

Vous pouvez voir une présentation de cette inquiétante prouesse technologie ci-dessous, ou en suivant ce lien.



Certaines célébrités ont été victimes d’internautes mal intentionnés, qui ont utilisé la technique du “face swapping” [échange de têtes] pour coller leur visage sur le corps d’une actrice de films pornographiques. L’occasion pour eux d’assouvir des fantasmes et de ternir la réputation de ces stars.

Sur des forums comme Reddit et 4chan, des fils de discussion sur ces logiciels de manipulation comptent plusieurs milliers de membres, rapporte le magazine français Les Inrocks.