EGYPTE

Comment l’Egypte traque et rhabille ses danseuses orientales au nom de la morale

Capture d'écran de notre émission.
Capture d'écran de notre émission.

Publicité

Début février, une danseuse orientale russe a été interpellée suite à la diffusion d’une vidéo la montrant se produire dans un cabaret du Caire dans une tenue jugée trop dénudée pour la police morale.

Depuis plusieurs années, et plus encore depuis l’alliance entre le président Sissi et les salafistes, les danseuses orientales sont scrutées, au point que les Égyptiennes se voient désormais presque toutes barrer l’accès à la profession, laissant cet art, pourtant emblématique de leur pays, aux danseuses étrangères. 

Dans notre dernière émission, nous sommes revenus sur cette tendance de fond de la société égyptienne.