À Béni, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, en cas de panne de voiture sur la route ou de réparations à effectuer dans une habitation, peu d’artisans se déplacent pour leurs clients car le trajet et le transport de matériel coûtent cher. Mais un artisan touche-à-tout a trouvé une solution : grâce à un générateur d’électricité fixé sur une carcasse de voiture, il sillonne la ville pour dépanner les habitants.

À bord de son épave de Volkswagen Beetle roulant grâce à l’énergie d’un générateur électrique, Manacé Kipesi ne passe pas inaperçu sur les routes de Béni. Ce soudeur de formation a lui-même bricolé ce "garage mobile" afin de pouvoir se déplacer jusqu’au domicile de ses clients.

Manacé Kipesi à bord de son véhicule bricolé. Crédit : Alain Wandimoyi.

Notre Observateur Alain Wandimoyi l’a rencontré pour les Observateurs de France 24.

J’étais de passage dans la ville de Béni à l’occasion d’un voyage lorsque j’ai vu une voiture rouillée sur la voie. Je dois dire que ça m’a vraiment surpris ! Je lui ai alors demandé de m’accorder une interview pour en savoir plus.

Il m’a alors expliqué qu’à Béni, les artisans soudeurs et les garagistes ont dû mal à se rendre au domicile de leurs clients. Par exemple, si quelqu'un souhaite qu’on refasse les portes ou son portail chez lui, ça peut coûter très cher parce que l’artisan va devoir, pour se rendre chez son client, louer un camion et un générateur d’électricité pour faire fonctionner son matériel de soudure.

La voiture de Manacé Kipesi roule grâce à ce générateur. Crédit : Alain Wandimoyi.

Du coup, ça coûte cher pour tout le monde. Il m’a raconté avoir longtemps travaillé à perte lorsqu’il se déplaçait parce que ses clients refusaient parfois sa facture, jugée trop élevée. Pourtant, du matériel sur place, et notamment un générateur, est primordial. Car même si certains habitants ont un générateur chez eux, ils sont souvent de très faible puissance et ne permettent d’alimenter que de petits appareils électroménagers, et non un poste de soudure !

Manacé Kipesi alimente son fer à souder depuis le générateur de son véhicule, ici pour réparer un portail. Crédit : Alain Wandimoyi.

Il a donc eu l’idée de créer de toute pièce un atelier de soudure mobile. Pour cela, il a d’abord cherché une vieille épave de voiture et l’a bricolée de A à Z. À l’arrière d’une carcasse de Volkswagen Beetle, il a fixé un puissant générateur électrique. Grâce à l’énergie de ce générateur, il peut faire avancer sa voiture. Lorsqu’il arrive chez ses clients, il détache la courroie qui alimente la voiture et peut ainsi alimenter son fer à souder. Ce qui m’a impressionné, c’est qu’il répare tout : par exemple, il re-soude les châssis de voiture lors d’accidents – et c’est fréquent ici à Béni, compte tenu du mauvais état des routes.

Après chaque intervention, Manacé Kipesi remet une courroie permettant au générateur de faire avancer la voiture. Crédit : Alain Wandimoyi.

Petite anecdote insolite : certains habitants de Béni l’appellent uniquement parce qu’il transporte un puissant générateur d’électricité… Une fois, un client lui a demandé de venir avec son camion pour… alimenter une sono lors d’une fête !


Si vous souhaitez contacter Manacé Kipesi et Alain Wandimoyi, ou nous raconter vous aussi une initiative originale dans votre ville, contactez-nous sur observateurs@france24.com !

 

Article écrit en collaboration avec
Maëva Poulet

Maëva Poulet