Le Louvre Abou Dhabi aux Émirats arabes unis s’est attiré cette semaine les foudres du Qatar et du sultanat d’Oman, deux pays voisins. Sur une carte accrochée dans la partie du musée réservée aux enfants, le Qatar a tout bonnement été effacé tandis que le gouvernorat omanais de Musandam s’est retrouvé annexé aux Émirats.

Sous le feu des critiques, le musée a fini par remplacer la carte, lundi 22 janvier. "L’inexactitude de cette carte est due à une erreur non préméditée. Cette carte montrait le parcours d’une jarre antique [dans la région du Golfe] ", indique le Louvre Abou Dhabi musée dans un communiqué.

L'erreur avait été signalée le 19 janvier par la présidente des musées du Qatar, Al-Mayassa al-Thani. "À travers l'Histoire, les musées ont toujours été une source de référence. Les gens visitent ces endroits pour acquérir des connaissances sur les cultures du monde par l'exploration d'objets exposés. Bien que la notion de musées soit nouvelle pour Abou Dhabi, le Louvre [Paris] serait-il d’accord avec cela ?", écrit-elle sur son compte Twitter.

De nombreux internautes Omanais se sont également plaints de cette omission, certains accusant le musée d’avoir "prémédité cette erreur".

"Le Louvre Abou Dhabi pratique le mensonge et l’erreur préméditée pour tromper l’opinion, car il a dessiné une carte imaginaire sur laquelle il a annexé le gouvernorat de Musandam aux Émirats.(…) ", écrit cet internaute sur Twitter.

Le Louvre Abu Dhabi avait été inauguré en novembre dernier par le président français, Emmanuel Macron, et le prince héritier d’Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed.

Les Émirats, l'Arabie saoudite, Bahreïn et l'Égypte ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, le 5 juin dernier, accusant ce pays de soutenir des groupes extrémistes et de se rapprocher de l'Iran, grand rival de l’Arabie saoudite.