INTOX

Des casques bleus qui jettent des cadavres ? Une vieille vidéo trompe des Congolais

Cette vidéo circule sur plusieurs groupes Facebook en RD Congo afin de faire croire que, dans le pays, des soldats de l'ONU jettent des cadavres. Nous vous expliquons d'où provient cette vidéo.
Cette vidéo circule sur plusieurs groupes Facebook en RD Congo afin de faire croire que, dans le pays, des soldats de l'ONU jettent des cadavres. Nous vous expliquons d'où provient cette vidéo.

Publicité

Plusieurs internautes congolais ont alerté notre rédaction sur une vidéo montrant des casques bleus de l’ONU jeter des cadavres dans une fosse commune. Des pages Facebook et YouTube entretiennent la confusion sur ces images, laissant entendre qu’elles auraient été prises en République démocratique du Congo. Mais il s’agit en réalité d’une très ancienne vidéo dont nous vous expliquons l’origine.

 

ATTENTION, CERTAINES IMAGES CI-DESSOUS SONT CHOQUANTES

La vidéo filmée au téléphone portable et de très mauvaise qualité dure près de 17 minutes. On y voit des hommes en treillis militaires, coiffés de casques bleus, transportant des corps dans de grandes bâches en plastique pour les jeter dans une fosse. À côté, des camions et des tractopelles, estampillés avec le logo "UN" (United Nations) confirment qu’il s’agit d’une intervention de soldats de l’ONU.

Capture d'écran de la page Facebook Kinshasa-Makambo.

Cette vidéo a été relayée le 15 octobre dernier dans un groupe Facebook très suivi en République démocratique du Congo, Kinshasa-Makambo, comptant plus de 800 000 membres et partageant régulièrement des informations de la RD Congo. La légende indique "Exclusif/ l'ONU responsable de plusieurs charniers et fosses communes suivez la caméra cachée", sans préciser où a été tournée la scène.

Cette vidéo refait surface régulièrement depuis le début de l’année. Elle a d’abord été publiée en février sur une autre page partageant des contenus viraux en RD Congo, "G-labouche autorisé video top" avec exactement la même légende.  À ce jour, la vidéo initiale comptabilise plus de 250 000 vues et près de 10 000 partages. Dans les commentaires, de nombreux internautes concluent que la vidéo se déroule en RD Congo, bien que d’autres doutent de l’origine des images.

Un des commentaires associe les images à la situation en RD Congo. Capture d'écran.

On retrouve d’ailleurs cette vidéo dupliquée sur plusieurs comptes Facebook ou YouTube, associant clairement la scène à un événement congolais, notamment aux massacres de Béni et de Maluku survenus en 2015 et 2016.

D’où vient cette vidéo ?

Une recherche inversée avec l’outil d’Amnesty International, YouTube DataViewer, permet de retrouver la trace de la vidéo sur YouTube en juillet 2012 [attention, ce lien donne accès à l'intégralité de la vidéo, dont certains passages sont choquants], bien avant les événements associés aux massacres en RD Congo. La légende indique "l’ONUCI jette des corps dans une fosse commune", en référence à la mission de l’ONU en Côte d’Ivoire lors de la crise ivoirienne entre 2010 et 2011.

Nous avons montré cette vidéo à plusieurs de nos contacts en Côte d’Ivoire, et elle a en réalité été tournée par un correspondant de presse dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. Pour des raisons de sécurité, nous conserverons son anonymat.

Ce dernier nous a confirmé qu’elle a été tournée à Duékoué, le 1er avril 2011, quelques jours après le massacre du 27 au 29 mars.  Des milliers de civils s’étaient réunis dans une mission lorsque les troupes favorables à Alassane Ouattara, l’actuel président ivoirien, s’étaient emparées du sud du pays. Plusieurs centaines de civils qui soutenaient le président sortant Laurent Gbagbo avaient été tués ce jour-là.  

Ce journaliste nous a fait parvenir des photos où on voit les casques bleus transporter les corps dans des bâches similaires. Sur les photos, on aperçoit un marais près de la fosse, également visible dans la vidéo à plusieurs reprises.

Images prises par ce correspondant de presse le 1er avril 2011 à Duékoué. On y aperçoit le prêtre supervisant le jet des corps dans la fosse commune, et des habitants quittant la ville.

Pourquoi les corps ont-ils été jetés par les casques bleus ?

Quant à la raison pour laquelle ces corps sont jetés dans une fosse commune, ce correspondant de presse explique :

L’ONU a enterré les corps en présence d’un prêtre. J’étais sur les lieux. Pour éviter une grave épidémie de choléra, les casques bleus, après constat d’usage, ont décidé de rassembler les cadavres pour les jeter dans une fosse commune [comme le confirme cet article du Nouveau courrier rédigé en 2012, NDLR]. Il est donc faux de dire que les casques bleus ont participé à l’assassinat des personnes dont ils jettent les dépouilles.

À l’époque, la gestion des cadavres avait cependant été critiquée par Amnesty International dans son rapport sur le massacre de Duékoué expliquant : "Aucune des mesures touchant à l'inhumation temporaire des cadavres – recommandées par les normes relatives à la gestion des dépouilles mortelles lors de catastrophes – n'a été respectée. […] Ces omissions risquent d'entraver gravement l'indentification éventuelle des restes humains enterrés dans ces sites d'inhumation".

Attention donc aux images qui circulent sur les réseaux sociaux… si vous voulez en savoir plus sur les techniques de vérification, n’hésitez pas à consulter nos guides :