Une vidéo amateur filmée à Nouméa et publiée le 1er aout témoigne d’un interrogatoire pour le moins musclé auquel se sont livrés des policiers auprès de trois jeunes qu’ils venaient d’arrêter. La scène a été filmée par l’un des jeunes, en cachette avec son téléphone portable.


La vidéo dure environ trois minutes et a émergé sur plusieurs groupes Facebook de Nouvelle Calédonie. On y voit deux personnes à terre, interrogées par des policiers en civil mais portant des armes. Un troisième, légèrement en retrait, filme discrètement. Entre insultes et menaces, un des policiers tire par les cheveux un des jeunes puis lui donne plusieurs coups de pied et un coup de genou dans la tête. Les policiers finissent par quitter les lieux, alors que l’auteur de la vidéo se réjouit d’avoir pu filmer la scène.

Voici un extrait de la vidéo ci-dessous floutée par France 24. Avec l'aimable aide de Radio Cocotier.



Une enquête ouverte

Selon le journal Les Nouvelles calédoniennes, la scène se serait déroulée dans le quartier de Magenta où se situe l’aéroport de Nouméa, ce que France 24 a pu confirmer auprès d’habitants du quartier. Les policiers font partie de la Brigade anti-criminalité (BAC) et étaient, depuis quelques jours, à la recherche de suspects impliqués dans un cambriolage. Les policiers auraient interrogé le groupe, après avoir été insultés lors de leur patrouille, toujours selon le média néo-calédonien. Certains habitants contactés affirment que la scène aurait eu lieu dimance 30 juillet.

La direction de la police, citée par la chaine Nouvelle Calédonie 1ère, a annoncé l’ouverture une procédure disciplinaire interne après la diffusion des images, évoquant la possibilité de sanctions. Elle n’a cependant pas confirmé la date et le lieu où a été prise la vidéo.

"Ce qui est rare et nouveau, c’est qu’une scène comme celle-ci soit filmée"

Certaines associations sont cependant montées au créneau pour dénoncer ces images. Contactée par France 24, la Ligue des droits de l’Homme néo-calédonienne explique :

Ce genre de violences policières est fréquent à Nouméa depuis longtemps. Ce qui est rare et nouveau, dans ce cas, c'est d'avoir une image [plusieurs habitants de Nouméa ont confirmé à France 24 que c’était la première vidéo d’abus policier qu’ils voyaient en Nouvelle-Calédonie depuis plusieurs années, NDLR].

Ces comportements sont inacceptables. Le métier de policier est certes difficile mais la police doit être irréprochable. Pour le moment, la LDH n’a pas prévu d’agir mais la décision lui appartient en fonction de la suite donnée à cette affaire.

Dans la vidéo, les policiers demandent aux jeunes de vider leur sac, en leur demandant d'obtempérer.

Une délinquance bien plus importante qu’en métropole

Les images ont aussi suscité de nombreux commentaires d’internautes soulignant le comportement déplacé des policiers, mais faisant également part de leur ras-le-bol quant aux problèmes de délinquance que connaît la Nouvelle-Calédonie. Les chiffres du ministère de l’Intérieur montrent qu’en 2016, le nombre de délit était deux fois plus important qu’en métropole, celui des cambriolages 2,5 fois, et que cinq habitants sur 1 000 avaient déposé plainte pour un vol de véhicule.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes recensent par exemple ces vols de voitures. La plupart du temps, celles-ci sont retrouvées calcinées sur les routes de Nouvelle-Calédonie. Plusieurs habitants ont régulièrement fait part de leurs inquiétudes, notamment en octobre 2016, lorsque des policiers venus démanteler des barrages s’étaient faits tirer dessus.

Voitures volées, routes coupées et malaise social : tensions en Nouvelle-Calédonie (cliquez pour lire l'article - novembre 2016)


Article écrit en collaboration avec
Alexandre Capron

Alexandre Capron , Journaliste francophone