Après la mort d’un torero tué dans une arène du sud-ouest de la France, samedi 17 juin, de nombreux internautes se sont indignés en relayant une photo : le supposé animal aurait été pendu à un arbre en guise de représailles.

Le torero Ivan Fandino a été encorné par un taureau lors d’une corrida à Aire-sur-l’Adour en France. Lundi 19 juin, une photo choc circule, montrant le "sort réservé au taureau". On y voit à gauche le torero qui vient d'être touché par le taureau, et à droite de l'image un taureau pendu à un arbre devant une foule venue assister au macabre châtiment.

La légende précise : "Comme le veut la tradition, le taureau a été pendu en place publique dans une commune de Irun au nord de l’Espagne".  Les commentaires sont unanimes : "LES BARBARES FERAIENT LE MEME GENRE DE CHOSE ", "A VOMIR "ou encore "une honte inadmissible", s’indignent les internautes.


Sauf que l’histoire est bidon. Elle a été montée de toute pièce par le site Nordpresse, site parodique belge adepte des canulars.  Mais cette fois le site parodique précisait : "L’information est bien réelle malheureusement même si ce n’est pas dans nos habitudes, nous nous devions de partager cette horreur", ce qui a sans doute dérouté les internautes. Mais l'info est belle et bien fausse.

Elle s’appuie sur une photo prise en Chine lors d’un festival dans le village de Baojiang, dans le sud du pays et dont les photos sont visibles ci-dessous. La cérémonie répond à une croyance de la communauté Dong, qui pend un taureau comme une offrande à la nature pour obtenir une météo clémente pour les récoltes. Le festival se tient depuis 500 ans. La photo n’est donc absolument pas celle du sort réservé au taureau, qui a tué Ivan Fandino, samedi.

Voici une capture d'écran d'un site indonésien où la photo a été publiée en 2013. Cliquez sur l'image pour voir l'article .

Lors de la corrida de Aire-sur-l'Adour, le torero Ivan Fandiño a été blessé alors qu'il réalisait un quite (un mouvement avec la cape, une sorte de passe), avec son compatriote Juan del Alamo. Après la blessure, le taureau de Fandiño a été confié au français Thomas Dufau, qu'on voit dans la vidéo ci-dessous.

Selon un témoin sur place, le taureau a ensuite été évacué normalement. Une fois tués, les taureaux de corrida sont éviscérés et leur viande est vendue.