Depuis le début du mois de février, l’Afrique du Sud est le théâtre d’une chasse aux étrangers qui touche particulièrement les commerçants originaires d’autres pays africains. Deux vidéos ultra-violentes devenues virales tentent de dénoncer cette situation… mais elles n’ont rien à voir avec ce qu’il se passe aujourd’hui dans le pays.

ATTENTION, CERTAINES IMAGES PEUVENT CHOQUER

Mi-février, dans la province de Gauteng, des habitants ont pillé et incendié des maisons et des commerces appartenant, notamment, à des Nigérians ou des Congolais. Ces attaques violentes bien réelles, mais qui n’ont fait officiellement aucun mort pour le moment, ont été recensées par des médias sud-africains et dans un article publié sur les Observateurs la semaine dernière.

Notre rédaction a reçu depuis de nombreuses vidéos ultra violentes prétendant montrer la réalité de ces attaques. Mais au moins trois d’entre elles n’ont aucun rapport avec la situation actuelle en Afrique du Sud. Deux de ces vidéos avaient initialement été repérées par AfricaCheck, partenaire des Observateurs.

Une vidéo datant au moins de 2015

"Âme sensible s’abstenir, Carnage des étrangers en Afrique du Sud sous l'impulsion voilée du gouvernement Jacob ZUMA..." explique un internaute congolais basé en Inde dans une publication sur Facebook relayant deux de ces vidéos.


L'une montre une scène terrible où un homme à terre est poignardé au cœur, puis dans le dos par plusieurs personnes. L’internaute précise : "Même pendant l'apartheid, les Blancs n'ont pas fait ça ! [Ce] Genre de tueries [sont de l’ordre] du génocide au Rwanda, du régime Pol Pot au Cambodge... ". La vidéo a été vue plus de 350 000 fois en moins d’une semaine.



Elle n’est pourtant pas récente et n’a rien à voir avec l’actualité sud-africaine : grâce à l’outil de recherche d’Amnesty International, dont nous vous expliquons le fonctionnement dans ce guide, on retrouve sa plus ancienne trace sur YouTube le 22 mai 2015. Elle a été publiée par un internaute brésilien sans précision particulière, et reprise de nombreuses fois par des internautes haïtiens affirmant que l’on voit à l’image des gangs brésiliens. Sur d’autres vidéos, comme ici, des internautes évoquent des règlements de comptes entre gangs. Certains commentaires affirment que la vidéo serait même encore plus ancienne.

La plus ancienne occurrence retrouvée par France 24 remonte à mai 2015 (attention, contenu très violent). Cette vidéo a été publiée par plusieurs internautes basés au Brésil. Certains commentaires affirment même que la vidéo serait encore plus ancienne.

La rédaction des Observateurs de France 24 n’a pas pu authentifier l’origine exacte de la vidéo, mais son existence sur le Web à une date antérieure montre qu’elle n’est pas liée aux événements récents en Afrique du sud.  La vidéo avait d'ailleurs déjà circulé en Afrique du Sud pour affirmer qu'il s'agissait de l'assassinat d'un acteur sud-africain, là encore, une affirmation fausse.

Le Brésil, encore

Même analyse pour cette vidéo partagée par cet internaute : 125 000 vues, plus de 750 partages,pour des images où un homme se fait tirer dessus à bout portant. Cette vidéo a en fait été publiée en novembre 2015 : on y entend parler portugais et elle apparaît sur plusieurs comptes YouTube basés au Brésil, évoquant des règlements de comptes dans une favela de Rio.


La troisième vidéo en Éthiopie ?

Une troisième vidéo virale montre quant à elle un individu à terre et inerte tabassé par une foule. Une recherche montre qu’elle existe déjà sur le Web, publiée le 24 septembre 2016. Des recherches croisées renvoient à des pages web évoquant des événements en Éthiopie (attention, contenu violent) et publiées par des activistes pro-Oromo


Là encore, impossible de savoir si le contexte est exact. Cependant, aucun de nos Observateurs à Johannesburg n’a reconnu une des 11 langues officielles parlées en Afrique du Sud. Et la date de publication montre que l'image n'a rien à voir avec les récentes attaques xénophobes.


"Je ne sais pas où et quand a été prise la vidéo", reconnaît l’auteur de la publication

Contacté par France 24, le premier internaute à avoir posté ces vidéos reconnaît… n’avoir aucune information précise sur la date ou l’endroit où la vidéo s’est déroulée, évoquant des images prises "dans un bidonville en Afrique du Sud ". Il explique cependant ses motivations :

Ce sont des amis congolais en Afrique du Sud qui me l’ont envoyée. J’ai voulu la partager car je trouve inacceptable que les autorités nigérianes ou congolaises, pays d’où sont originaires certains des étrangers attaqués en Afrique du Sud, ne réagissent pas plus fermement [les autorités nigérianes ont pourtant demandé à l’Afrique du Sud de "protéger les étrangers", NDLR]. L’essentiel, c’est d’attirer l’attention sur cette situation inacceptable [SIC].

Ces images illustrent faussement une situation pourtant réelle : l’Afrique du Sud connaît régulièrement des éruptions de violences xénophobes visant les étrangers. Lors de précédents violences xénophobes en 2015, sept personnes étaient mortes.


Si vous avez repéré des contenus que vous pensez douteux, et présentés comme des violences xénophobes en Afrique du Sud, n’hésitez pas à nous les transmettre sur notre page Facebook ou par email à observateurs@france24.com pour vérification par l’équipe des Observateurs.


Article écrit en collaboration avec
Alexandre Capron

Alexandre Capron , Journaliste francophone