GABON

CAN-2017 : des internautes gabonais brulent leurs billets pour inviter au boycott

Dans une poêle, les toilettes ou en y mettant le feu, des Gabonais mettent en scène la destruction de leurs billets pour la CAN-2017.
Dans une poêle, les toilettes ou en y mettant le feu, des Gabonais mettent en scène la destruction de leurs billets pour la CAN-2017.

Publicité

La Coupe d’Afrique des Nations 2017 s’ouvre samedi au Gabon, mais déjà, des internautes font savoir qu’ils n’assisteront pas aux matches : ils ont mis en scène sur les réseaux sociaux la destruction de leurs tickets, une façon de protester contre la situation politique du pays.

Ces images ont été diffusées après un appel de l’opposition gabonaise, qui a affirmé vouloir "interférer avec la compétition". Les opposants contestent l’élection d’Ali Bongo lors de la présidentielle d’août dernier, remportée par le président sortant face à Jean Ping, malgré des accusations de fraudes importantes.

Pour illustrer cet appel au boycott, des internautes se donc pris en photo ou filmés en train de mettre le feu, de découper, déchirer et même cuisiner leurs billets pour les matches.

Un geste plus symbolique qu’autre chose, la plupart des billets mis sur le marché ayant une valeur modeste : de 500 francs CFA (0,75 centimes d’euros) pour les moins bonnes places à 40 000 francs CFA pour les meilleures (60 euros). À titre de comparaison, le salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig) gabonais est de 80 000 francs CFA (121 euros).