FRANCE

Intox : des migrants n'ont pas brûlé des voitures le 22 novembre à Paris

Capture d'écran de la vidéo, tournée dans la nuit du 13 juillet 2015.
Capture d'écran de la vidéo, tournée dans la nuit du 13 juillet 2015.

Publicité

Un groupe Facebook américain d’extrême droite a publié la vidéo d’une rangée de véhicules en flammes dans un quartier cossu de Paris, affirmant que des migrants avaient provoqué cet incendie dans la nuit du 22 novembre. Mais en réalité, ces images datent d’il y a plus d’un plus d’un an, et ces voitures ont brûlé pour d’autres raisons…

"Des migrants musulmans ont incendié plus de 25 voitures la nuit dernière, dans un quartier chic de la ville", peut-ont lire sur la page "A World At War" (Un monde en guerre) qui a relayé cette vidéo. Des propos xénophobes, islamophobes, et des intox vidéos sont régulièrement publiés sur cette page. Le 24 novembre, deux jours après sa publication, la vidéo avait déjà été visionnée plus de 1,4 million de fois sur la seule page Facebook du groupe. Elle a été également relayée sur des comptes d’extrême droite sur Twitter, avec la même légende.

Or, une rapide recherche sur YouTube permet de voir que cet incendie n’a pas eu lieu le 21 novembre 2016, mais dans la nuit du 13 juillet 2015, effectivement à Paris. La vidéo avait en fait été tournée par un riverain et a été relayée sur YouTube le 14 juillet. Le 14 juillet correspond à la fête nationale en France, qui commémore la prise de la Bastille. Durant ces célébrations, il est souvent fait usage de feux d’artifice sur les places publiques des grandes ville.

Le 14 juillet 2015, le quotidien Le Parisien avait rapporté que des adolescents âgés de 14 à 16 ans avaient mis le feu à des bennes à ordures sur l’avenue Marcel Doret, dans le 16e arrondissement de Paris. Le feu s’était rapidement propagé aux voitures garées sur le trottoir, et une rangée de 26 véhicules a été totalement détruite par les flammes. C’est à cet événement que correspond la vidéo, comme le montre l’article du Parisien.

Il n’est pas aujourd’hui possible de savoir si les adolescents à l’origine de l’incendie sont issus de l’immigration. Mais il est certain que l’incendie n’a pas été causé par des "migrants" ni eu lieu dans la nuit du 22 novembre 2016.

Pour en savoir plus sur les techniques de vérification des images en ligne; lisez notre guide : Comment vérifier les images des réseaux sociaux.