Accéder au contenu principal
CONGO-BRAZZAVILLE

Au Congo-Brazzaville, la pêche des raies Mobula fragilise une espèce vulnérable

Raies dépecées sur la plage de Songolo, à Pointe-Noire. Crédit : Max.
Raies dépecées sur la plage de Songolo, à Pointe-Noire. Crédit : Max.
2 mn

Publicité

À Pointe-Noire, ville côtière congolaise, des raies Mobula se retrouvent régulièrement prises au piège dans les filets des pêcheurs. Elles sont ensuite vendues sur des marchés locaux. Une pratique dangereuse puisque l’espèce, cousine de la célèbre raie Manta, est classée comme vulnérable depuis 2009 par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

C’est un habitant de Pointe-Noire qui a alerté la rédaction des Observateurs de France 24. Il se rend régulièrement sur la plage de Songolo, et s’est aperçu que des raies y sont dépecées par les pêcheurs.

Raies pêchées sur la plage de Songolo à Pointe-Noire. Crédit : Max.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.